👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

L'autre jour en cours de programmation, notre intervenante nous a parlé des différents programmes d'éducation à l'image. Elle nous a expliqué les différents critères pour qu'un film entre dans ce programme. Je ne sais pas si ce film en fait parti, mais, clairement, il mérite une place d'honneur. Véritable monument de la comédie française, **La Cité de la Peur est un grand classique du cinéma français. Retour sur un film culte.

Tout d'abord, La Cité de la Peur est un film qui m'intéresse non seulement pour son genre mais pour son sujet. C'est un film qui parle de cinéma, du festival de Cannes et légèrement du genre de l'épouvante-horreur. Et, j'adore les films qui parlent de cinéma, d'une certaine manière, c'est une prise de risque. Parler de cinéma dans un film n'est jamais chose facile. Surtout de nos jours. Replacer dans son contexte, c'était plus facile. De nos jours, pas sûr que cela passerait aussi bien auprès du public. Ce film est le film de Les Nuls ou Chabat et Lauby ainsi que Darmon en tête d'affiche.

Le film est hybride selon moi et c'est une de ces forces numéro 1. Certes, de manière générale, c'est une comédie, le film utilise les codes de la comédie classique. Mais, selon moi, on peut y voir aussi une sorte de critique masquée du festival de Cannes et de l'industrie en général. Cela se ressent beaucoup par le personnage de Chantal Lauby qui est une caricature volontaire d'une productrice. Mais, on ne va pas se mentir, n'importe quel film un peu moins connu acceptera n'importe quelle publicité. Comme on dit, tout pub est bonne à prendre. C'est là que l'on peut voir que le film est bien plus profond que ce qu'il en a l'air. Cela montre aussi tout le talent du groupe. Le film possède plusieurs niveaux de lecture.

Mais, revenons à la base. Ce qui a rendu ce film aussi célèbre, c'est son humour incroyable. Le film regorge de référence pop (plutôt rare pour un film français de base) comme le fameux Sarah Connor? C'est à côté. Je suis plié de rire devant cette simple réplique. Une scène est particulièrement marquante: la scène de poursuite. Bien sûr, elle est parodiée, mais tellement efficace. Barrez-vous cons de mimes il fallait oser. Mais, quand on pense à La Cité de la Peur, on pense forcément à la Carioca. Cette danse mythique, dansée par Darmon et Chabat est la pièce maîtresse du film.

**Je n'ai pas grand-chose à dire de plus sur ce film. Si vous ne l'avez jamais vu, regardez-le. C'est un classique intemporel de notre cinéma, un film dont on peut être fier. **

Bastien_Rae
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Bilan 1994 (Du numéro 1 au...), Films Français, Film vu en 2019 et Top Film De tous les temps

il y a 3 ans

1 j'aime

La Cité de la peur
Sergent_Pepper
7

Piège de cristal

La Cité de la peur est sorti il y a 25 ans. C’est un film générationnel, Kyan Khojandi l’a dit mieux que moi, et je me rends compte aujourd’hui qu’après l’avoir vu deux fois en salle, je ne l’avais...

Lire la critique

il y a 3 ans

84 j'aime

5

La Cité de la peur
Anera
3

Avec un 3 pour un film considéré comme culte, vaut mieux l'expliquer

Je ne fais pas partie de ceux qui ont une culture cinématographique énorme et qui ont vu absolument tous les films cultes. La Cité de la Peur fait donc ainsi partie de ceux que j'ai vu sur le tard.....

Lire la critique

il y a 7 ans

77 j'aime

La Cité de la peur
owimboweh
10

Pendant ce temps-là, à Vera Cruz...

(J'aurais bien aimé dire : "Je n'écrirai rien sur ce film, c'est une merde." mais ça a déjà été fait, donc je vais écrire un peu plus quand même) Je dois d'abord vous prévenir que cette critique...

Lire la critique

il y a 11 ans

73 j'aime

11

Point Break
Bastien_Rae
6
Point Break

Critique n°240: " On m'appelle Bodhi"

Je l'ai vu deux fois déjà, en avant-première et le jour de sa sortie et bah les deux fois j'ai pris une grosse claque en pleine figure. Ce film est extraordinaire et malheureusement, les gens vont...

Lire la critique

il y a 6 ans

15 j'aime

20

Jumper
Bastien_Rae
7
Jumper

Critique n°216: " Tu t'éclates à Jumper partout mais tu n'as pas conscience de ce que fais"

Des surprises j'en ai vu pas mal depuis que j'ai commencé à regarder des films et surtout depuis que je suis en age de comprendre un film. Mais alors là, en voyant les critiques, les notes, les avis...

Lire la critique

il y a 6 ans

11 j'aime

Sex Education
Bastien_Rae
8

Critique et Analyse de Sex Education (SPOILER)

Je vais pour une fois faire une critique un peu différente de ce que j'ai l'habitude de faire. En plus de l'aspect critique de cet écrit, je vais essayer de comprendre pourquoi cette série fonctionne...

Lire la critique

il y a 3 ans

10 j'aime