Affiche La Colère d'un homme patient

Critiques de La Colère d'un homme patient

Film de (2016)

Critique de La Colère d'un homme patient par limma

José (Antonio de la Torre) joue aux cartes dans un bar, semble amoureux d'Ana (Ruth Diaz) et semble posé "là" sans vraie raison. Après plusieurs années derrière les barreaux pour un braquage raté, l’ancien petit ami d’Ana, Curro (Luis Callejo) sera forcé de faire équipe avec José pour trouver les responsables du braquage et du meurtre d'une femme. Ils partiront dans une chasse à l'homme... Lire l'avis à propos de La Colère d'un homme patient

22 3
Avatar limma
7
limma ·

On ira, où tu voudras quand tu voudras.

Sur le papier, c'est formidable : un homme meurtri par la mort brutale de sa femme lors d'un braquage de bijouterie, attends huit ans que le chauffeur des malfrats, qui sont en liberté, sorte de prison pour l'emmener sur le chemin de sa vengeance inéluctable... Premier film de l'acteur Raúl Arévalo, Tarde para la Ira n'est hélas jamais à la hauteur de son pitch. Il... Lire l'avis à propos de La Colère d'un homme patient

7 1
Avatar Mike Öpuvty
4
Mike Öpuvty ·

La patience est le meilleur remède à (presque) tout les maux

Lors de la 31ème cérémonie des goya 2017, La colère d'un homme patient a été récompensé par 4 goya dont meilleur film et scénario. En allant voir ce film, je n'avais pas cette information, c'était son titre, l'affiche et l'excellence des derniers thrillers espagnols; La Isla Minima, Lire l'avis à propos de La Colère d'un homme patient

5 2
Avatar easy2fly
8
easy2fly ·

Mieux vaut jamais que tard

Film de l'année 2016 en Espagne, La colère d'un homme patient, repart aussi de la cérémonie des Goya avec dans sa besace le prix du meilleur scénario. À nos yeux, de la même manière que nos César cette année ou les prix Goncourt en général, les récompenses espagnoles ont obéi à des critères autres que qualitatifs pour décerner leur prix. Ont-ils préféré plaire à un plus large et... Lire la critique de La Colère d'un homme patient

5
Avatar Marlon_B
5
Marlon_B ·

Cinéma de la médiocrité, médiocrité du cinéma

Le cinéma espagnol va très mal depuis des décennies et les espoirs créés par l'apparition vigoureuse d'un cinéma de genre il y a déjà bien des années ont été déçus. Aujourd'hui, en Espagne, la mode est aux thrillers glauques : pourquoi pas ? Reste que la célébration unanime d'un truc aussi informe que ce "Tarde para la Ira" ne nous rassure pas. Avec son scénario bâclé dont... Lire l'avis à propos de La Colère d'un homme patient

3
Avatar Eric Pokespagne
4
Eric Pokespagne ·

Un réalisme frisant le glauque

D'abord on n'y comprend rien ou pas grand chose (qui en veut à qui et pourquoi ?), puis une fois qu'on a compris, le film se déroule sans grande surprise ni qu'on se sente très concerné ou même remué par les assassinats qui jalonnent cette sombre histoire de vengeance ou les états d'âme des personnes concernées. On n'éprouve de sympathie pour aucun des personnages principaux, on ne s'attache... Lire la critique de La Colère d'un homme patient

4
Avatar Fleming
5
Fleming ·

Critique de La Colère d'un homme patient par Sabine_Kotzu

Raté à sa sortie. Vu cet aprem. Le premier film de Raul Arévalo, sans prétention, sec et rugueux, mais drôlement efficace et inattendu. Mention spéciale pour le scénario. Un film beau, rude, parfois insolent, sur la vanité absurde de la colère. Quand on a ruminé huit ans sa vengeance contre ceux qui vous ont pris un être cher, que l'oubli et l'érosion du souvenir font leur sape impitoyable,... Lire la critique de La Colère d'un homme patient

Avatar Sabine_Kotzu
9
Sabine_Kotzu ·

Une autre histoire de vengeance.. Mais qui sort du lot.

On ne s'ennuie pas une minute durant cette quête de vengeance dont le scénario est tout à fait crédible... L'auteur a su éviter les habituels travers du genre (violence exacerbée, ou pire : Mr muscle qui cachait bien son jeu), et la linéarité qui aurait pu s'installer a été évitée par une division en chapitres qui donne du rythme et surtout par un rebond inattendu. La fin aurait pu être autre... Lire la critique de La Colère d'un homme patient

Avatar OmarF
8
OmarF ·

Critique de La Colère d'un homme patient par Incertitudes

La vitalité du cinéma espagnol est vraiment à souligner : Que Dios nos perdone, La isla minima, Malveillance, El Bar. Dans La Colère d'un homme patient, on retrouve Antonio de la Torre déjà vu dans Que Dios nos perdone et je dois dire que j'adore cet acteur. Il est assez austère. Parle peu. Ne manifeste pas énormément d'émotions. Mais il est capable de de se réveiller et et d'exprimer de ces... Lire l'avis à propos de La Colère d'un homme patient

Avatar Incertitudes
9
Incertitudes ·

Vengeance

Un braquage qui tourne mal et 8 ans plus tard un homme sort de prison sans avoir balancé ses partenaires. Une belle surprise, un film qui monte doucement dans les tours avant que le proverbe de la vengeance est un plat qui se mange froid s'applique sans aucune pitié. Le film monte en froideur implacable et se trouve remarquablement bien filmé avec une histoire bien menée. En... Lire l'avis à propos de La Colère d'un homme patient

Avatar GuiKD
7
GuiKD ·