Affiche La Comtesse aux pieds nus

Critiques de La Comtesse aux pieds nus

Film de (1954)

Stratifications d’une femme

La foule très masculine qui se presse autour du tombeau de Maria en ce jour pluvieux parachève logiquement ce que fut sa vie : la fulgurante et irrépressible construction d’une statue. Le regard qu’on aura porté sur elle aura toutes les bassesses de l’âme humaine, à une exception près, celle du cinéaste désenchanté joué par Bogart, d’autant plus tendre qu’il a l’intelligence de ne pas... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

42 6
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

La Contessa

Les applaudissements crépitent, cris, hourras et bravos fusent de toutes parts dans la salle bondée du cabaret madrilène où ELLE se produit chaque soir : admiration et désir à peine dissimulé dans le regard brillant des hommes qui la convoitent, jalousie et inquiétude dans celui de leurs compagnes, subjuguées malgré elles par ce bel animal qui danse la... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

90 63
Avatar Aurea
8
Aurea ·

http://img178.imageshack.us/img178/6995/barefootcontessa11.jpg

Il était une fois une mère gâtée, qui avait eu deux petits garçons très créatifs, Herman et Joseph. Il est toujours amusant de réduire des enjeux immenses à de petits riens. Vous la voyez, cette figure de grand frère protecteur, sage, qui est tout l'opposé de son petit frère, le nouveau venu, le génie subversif de la famille ? C'est Herman, qui s'en va de la maison pour ses vingt ans, sous les... Lire la critique de La Comtesse aux pieds nus

26 4
Avatar Philistine
9
Philistine ·

Un scénario doit avoir un sens. La vie, non.

Mankiewicz aime exposer les complexes rapports entre êtres humains. Un seul film ne saurait remplir ce noble objectif. C’est certainement la raison pour laquelle il préfère concentrer son récit, une nouvelle fois, sur un nombre restreint de personnages, leur offrir une existence riche et subtile, deux heures durant. Présentés comme de véritables archétypes du monde de la Jet Set en premier... Lire la critique de La Comtesse aux pieds nus

23 6
Avatar -IgoR-
9
-IgoR- ·

La classe d'Ava Gardner

Ou encore, AUTOPSIE D’UNE MORT ANNONCEE, Car on connaît la fin, le film à peine commencé – un enterrement, une voix off, des gros plans sur des visages, une statue de déesse. On sait que l’héroïne ne verra pas la fin du film. Et le flash-back qui va suivre annonce clairement l’enquête, l’autopsie, la recherche (la quête) – « Comment en sommes-nous... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

21 1
Avatar pphf
7
pphf ·

Critique de La Comtesse aux pieds nus par reno

Parti plus ou moins de l'histoire de Rita Hayworth, Joseph L. Mankiewicz profite de La Comtesse aux pieds nus pour régler un certain nombre de comptes avec le milieu du cinéma, le système hollywoodien particulièrement. Humphrey Bogart y joue le rôle d'un réalisateur, Harry, parti chercher, pour les besoins d'un jeune producteur richissime, un nouveau visage à offrir à Hollywood, faisant ainsi la... Lire la critique de La Comtesse aux pieds nus

17 8
Avatar reno
10
reno ·

Le rêve et la réalité

Ce film est terriblement bavard, mais les dialogues sont lourds de sens. L'histoire est racontée par trois témoins en une construction soignée de souvenirs. Tout le paradoxe d'Hollywood est dans ce film. On croit aux contes de fées mais on écrit des drames. On est fasciné par l'aristocratie européenne, mais on vante le mérite personnel. Mankievicz, plus cynique que jamais nous montre des gens... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

16 9
Avatar -Marc-
8
-Marc- ·

Autopsie d'une destruction

la Comtesse aux pieds nus est le premier film de Mankiewicz en tant que producteur indépendant et en tant qu'auteur complet ; le sujet lui tenait à coeur, et j'ai lu quelque part que pour lui, c'était une sorte de conte de fée d'aujourd'hui, une version moderne de Cendrillon où il s'interroge sur la vérité des êtres et des faits. Qui est donc cette femme que l'on enterre sous... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

8 6
Avatar Ugly
6
Ugly ·

La Grande Bellezza

Ou l'histoire d'une femme que la nature a gâté et maudite à la fois. Trop belle et trop naïve, elle vit dans l'espoir de rencontrer son prince charmant, celui qui la réconciliera avec ses chaussures. Mais tous les hommes qui lui gravitent autour, à l'exception de celui joué par Bogart, n'en veulent qu'à sa beauté : les uns veulent la salir (le producteur), les autres la porter aux nues (le comte... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

11 7
Avatar blig
8
blig ·

La comtesse aux pieds nus (1954)

Il s'agit d'un film en couleur qui dure un peu plus de deux heures. L'histoire se présente un peu comme un conte de fée tragique. On comprend dès le début du film que la fin sera tragique puisqu'on assiste à un enterrement. Une série de plusieurs flash backs nous font découvrir qui était la personne que l'on enterre. Maria Vargas est danseuse dans un night club à Madrid. Elle est repérée par un... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

9 11
Avatar greenwich
6
greenwich ·