Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche La Corde

Critiques de La Corde

Film de (1948)

Le verbe, sa corde, avec le sujet

Tiré d'une pièce de théâtre, elle-même basée sur des faits réels, La corde frappe à plus d'un titre par ses thématiques. Le meurtre en tant que "sport", stimulation intellectuelle, la quintessence des "meurtres parfaits" si souvent abordés chez Hitchcock, ici poussés jusqu'à l'exercice de style. Mais aussi, et peut-être surtout, l'homosexualité montrée sans artifice à l'écran, en ce milieu de... Lire la critique de La Corde

49 6
Avatar SeigneurAo
8
SeigneurAo ·

Le cluedo

Pour son premier film en couleur, Alfred Hitchcock s’était lancé un grand défi : réaliser un film qui semblerait n’être tourné qu’en un seul plan séquence. Ce projet ambitieux était irréalisable pour des raisons de technologie. Les caméras de l’époque ne pouvait pas tourner plus de 10 minutes d’affilé. Les 80 minutes de La Corde sont donc combinées en une dizaine de... Lire la critique de La Corde

37 2
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Vincent_Ruozzi ·

Critique de La Corde par drélium

Il est bien et original ce Hitchcock en forme de huis-clos théâtral, très centré sur la prouesse de mise en scène qui consiste à ne faire qu'un seul plan en tout, hors gros plans de dos bien obligés avec le matériel de l'époque. L'ambiance est assez dingue, ça déborde de personnalité, c'est carré et tout. Mais tout de même, il y a des trucs bancals qui sont merveilleusement cachés par le talent... Lire l'avis à propos de La Corde

76
Avatar drélium
7
drélium ·

Critique de La Corde par Truman-

Ce Hitchcock n'est probablement pas le meilleur qui soit mais il se doit d'être impérativement vu par tout cinéphiles qui se respect ne serais ce que pour sa réalisation en plans-séquences qui n'est rien d'autre qu'une leçon de cinéma . La Corde a eu une légende comme quoi le film aurait été tourné en un seul plan séquence mais c'était bien évidemment impossible pour l'époque, depuis avec l’ère... Lire l'avis à propos de La Corde

31 4
Avatar Truman-
7
Truman- ·

Le dîner de cons.

Les créateurs ont bien le droit de se livrer à des expérimentations : comment pourraient-ils évoluer sans cela ? Qui dit expérimentation dit brouillon, mais est-il bien utile de gratifier le public de ce genre de truc ? Après tout la corbeille à papier ou à pellicule n'est pas faite pour les chiens. "Ce genre de truc" : au risque d'aggraver encore ma réputation de pédanterie... Lire l'avis à propos de La Corde

41 41
Avatar -Piero-
4
-Piero- ·

Premiers de cordée

Hitchcock a vraiment une prédilection pour les huis clos d'appartements où il peut encore mieux exprimer sa soif de tout contrôler à la quasi perfection. Les longs plans séquences chorégraphiés et millimétrés au cordeau en sont un exemple impressionant, même si aujourd'hui les "raccords vestes" sont trop obvious et ont mal vieilli. Il n'empêche qu'Alfred navigue avec sa caméra comme bon lui... Lire l'avis à propos de La Corde

9
Avatar archibal
8
archibal ·

Dîner sur une scène de crime !

Premier film tourné en couleur et réalisé par Alfred Hitchcock, La Corde n’est pas seulement un long-métrage où le phénoménal cinéaste nous donne une définition pertinente du huis-clos, c’est également un exercice de style cinématographique exemplaire. Ce dernier s’attaque à un sujet frappant, celui de la cruauté des êtres humains se croyant supérieur aux... Lire la critique de La Corde

18 11
Avatar LeTigre
8
LeTigre ·

Critique de La Corde par Zaul

Élever un crime au rang d'art, Hitchcock savait très bien le faire, tout en se gardant bien de ne pas cacher qu'il le faisait mieux que ses acteurs, et accessoirement que tout le monde, autre réalisateurs y compris. Il semble que dans ce film, Hitchcock nous dise tout simplement : "Jetez donc un œil par ici, car c'est moi le patron". Exercice de style théâtral, prétexte plus que fin en soi, La... Lire la critique de La Corde

20 3
Avatar Zaul
8
Zaul ·

Nietzsche, expert en séduction

Séduits par les théories nietzschéennes de leur ancien professeur Rupert Cadell (James Stewart), deux étudiants (Farley Granger et John Dall) étranglent David, un de leurs anciens camarades, afin de prouver le droit des êtres supérieurs à tuer des êtres inférieurs. Cela juste avant une soirée à laquelle ils ont justement invités les parents de la victime, mais aussi M. Cadell...... Lire l'avis à propos de La Corde

17 11
Avatar Tonto
8
Tonto ·

Y a t-il un coupable dans la salle ?

Construit à partir de sept plans-séquences habilement rattachés ensemble (même si l'artifice est aujourd'hui voyant comme le nez au milieu de la figure), "La corde" est un exercice de style parfaitement orchestré par le maître du suspense, huis-clos passionnant qui parvient à maintenir notre attention dans un même lieu pendant près d'une heure et demie, où cette fois l'intérêt n'est pas de... Lire l'avis à propos de La Corde

16
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·