Trouble jeu.

Avis sur La Corde raide

Avatar Gand-Alf
Critique publiée par le

Scénariste de L'évadé d'Alcatraz, Richard Tuggle dirigeait la star Clint Eastwood en 1984 dans La corde raide, cette fois en tant que metteur en scène. Quoiqu'une polémique subsiste autour d'un film bien plus proche de son acteur / producteur que de son éphémère metteur en scène.

Avec son décor très jazzy situé à la Nouvelle-Orléans, son clair-obscur rappelant Sudden Impact et son ambiance trouble et pesante à souhait, La corde raide rappelle effectivement le cinéma de Clint Eastwood et ses influences, Don Siegel en tête. On peut dès lors penser que Richard Tuggle n'aurait été qu'un exécutant à la solde d'Eastwood, véritable maître à la barre.

Ce qui n'enlève rien au fait que Richard Tuggle, même si simple marionnette, livre un produit carré et plutôt sympathique. Si le suspense ne vole pas bien haut, La corde raide trouve son intérêt dans la description ambigüe d'un flic paumé, noyant l'échec de son mariage dans une sexualité jugée déviante. Un rôle qu'endosse à merveille Clint Eastwood, plus fragile qu'à l'accoutumée, rappelant par instant Les proies, bijou méconnu de Don Siegel qui offrait à l'homme sans nom un de ses plus grands rôles.

L'ensemble accuse de sérieuses ride et paraîtra bien prévisible à un spectateur d'aujourd'hui mais La corde raide reste un film noir intéressant, porté par une atmosphère lourde, par une interprétation impeccable et par la bande son signée Lennie Niehaus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 725 fois
14 apprécient

Gand-Alf a ajouté ce film à 5 listes La Corde raide

Autres actions de Gand-Alf La Corde raide