Réalisé par Robert Benton. Pour les amateurs d'Anthony Hopkins.

Avis sur La Couleur du mensonge

Avatar brunodinah
Critique publiée par le

D'après l'oeuvre de Philip Roth, "La tâche", Robert Benton, pourtant habitué à mieux (réalisateur de "Kramer contre Kramer" et scénariste de "Bonnie and Clyde"), tisse cette histoire entre racisme, mensonges et déchéance/déchirure de l'humain dans une position qu'il semble contrôler mais qu'il ne contrôle plus du tout. A celà, l'interprétation d'Anthony Hopkins est parfaite mais tend au jeu qu'il avait dans "Hannibal". Dommage. Robert Benton se rapproche des acteurs et se perd dans son scénario : on comprend, mais heureusement que Sir Anthony et Nicole Kidman sauvent le film. Sinon, je ne comprends pas le jeu des deux autres acteurs, pourtant quasiment jamais mauvais : Ed Harris ("Stalingrad", "Rock", "The Truman show", "A history of violence"...), méconnaissable, et Gary Sinise ("Snake eyes", "La rançon"), se retenant. Reste une musique pas désagréable. Monsieur Benton semble s'embourber dans quelque chose que je ne lui connaissais pas. Pour les amateurs d'Anthony Hopkins seulement. PS : les accros de "Prison break" reconnaîtront Anthony Hopkins jeune. Il s'agit de Wentworth Miller.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 66 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de brunodinah La Couleur du mensonge