L'ivresse du pouvoir

Avis sur La Créature invisible

Avatar estonius
Critique publiée par le

A 80 berges Karloff tient toujours la forme dans ce surprenant film fauché de Michael Reeves mort à 25 ans d'une surdose de médocs. Tout y est original, le traitement, la distribution des rôles, et même la musique très bizarre. La métaphore sur l'ivresse du pouvoir est évidente et traité de façon intelligente, évidement on voit la fin morale arriver à des kilomètres mais ce n'est pas grave. Et remarquons pour l'anecdote, qu'en Angleterre on part de chez soi sans verrouiller la porte !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 155 fois
1 apprécie

Autres actions de estonius La Créature invisible