Avis sur

La Créature invisible par Ygor Parizel

Avatar Ygor Parizel
Critique publiée par le

Une chouette curiosité du cinéma fantastique britannique des années 60 réalisé par une des dernières références de cette époque, Michael Reeves. Contrairement à la plupart des films du genre et de ce temps-là, l'intrigue surnaturelle et de science-fiction ne se déroule pas fin XIXe, début XXe siècle mais bien dans le Swinging-London avec ses petites groupies en mini-jupes, ses boîtes de nuit et sa musique. L'auteur renouvelle le thème du "savant-fou", ou plus précisément de l'assistante folle de façon assez neuve ou il est question d'hypnose et d'emprise psychologique. Bon la réalisation est parfois grandiloquente, avec des effets de manches appuyés mais le montage est assez bien fichu avec l'alternance entre les hypnotiseurs dans leur petit appartement et l'hypnotisé dans les rues ou bars londoniens.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 48 fois
1 apprécie

Autres actions de Ygor Parizel La Créature invisible