Affiche La Dame de Shanghai

Critiques de La Dame de Shanghai

Film de (1947)

Screw the looking glass

L’enquête lacunaire et vouée à l’échec sur le citoyen Kane le disait déjà : il est souvent impossible, chez Welles, d’accéder à la vérité des êtres. Ce n’est pas les rapports mère-fils dans Lire la critique de La Dame de Shanghai

61 3
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

La déesse de l'amour

Oui le noir et blanc est sublime, oui Rita, blonde sculpturale et divinement sensuelle n'a pas usurpé son surnom de déesse de l'amour, mais cette Dame de Shangaï à l'intrigue par trop alambiquée ne m'a pas franchement passionnée, je l'avoue. Alors je me suis laissé porter par l'univers onirique, l'ambiance fascinante et... Lire la critique de La Dame de Shanghai

69 22
Avatar Aurea
7
Aurea ·

Lovely Rita

Je ne sais pas pour vous, mais je commence à avoir une idée bien arrêtée de ce que je recherche dans un film noir : Une atmosphère particulière, où le meurtre, le vice, le sexe, la violence et l'amour se rencontrent pour former une semi-irréalité hypnotique. Une femme fatale belle et vénéneuse, dont le charme envoutant et l'innocence feinte réussissent à faire douter le plus averti des... Lire l'avis à propos de La Dame de Shanghai

49 40
Avatar Kalian
10
Kalian ·

Hot spot.

C'est avant tout pour rembourser un prêt de 25 000 dollars que Orson Welles acceptera cette adaptation du roman de Sherwood King, après que sa femme Rita Hayworth ai proposé son nom au studio. Peu concerné par le récit qu'il met en images et devant jongler avec les impératifs des producteurs (mettre en valeur sa femme), Welles, s'il ne parviendra pas vraiment à aller au bout de ses ambitions... Lire la critique de La Dame de Shanghai

28 1
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

« Affolés par leur propre sang »

Orson Welles, encore mince et beau, et sa femme Rita Hayworth, au sommet de sa sculpturale beauté. L’enfant terrible du Wisconsin, génial touche à tout, homme de théâtre, de radio et de cinéma, interprète à ce point passionné de Shakespeare que je l’ai longtemps cru anglais. Margarita Carmen Cansino, fille d’un danseur... Lire l'avis à propos de La Dame de Shanghai

28 7
Avatar Step de Boisse
8
Step de Boisse ·

Le Squale du Mal

C'est toujours étonnant d'observer le cynisme résolument — on pourrait presque avancer un "éternellement" — moderne de Welles. Difficile aujourd'hui d'en trouver de pareils, si bien pensés et développés, qui ne cherchent pas à s'approprier le label "film-noir" et travaillent pour que cette reconnaissance vienne d'elle-même. La métaphore du requin, filée tout le film durant, est remarquable.... Lire la critique de La Dame de Shanghai

25 3
Avatar Heisenberg
8
Heisenberg ·

Jeux de dupes...

La Dame De Shanghai est sans aucun doute le film qui permettra de réconcilier Orson Welles et ces (nombreux ?) cinéphiles qui, malgré l’envie d’aimer Citizen Kane, se sont endormis devant celui qu’on dit être l’un des plus grands films de l’histoire du cinéma. Orson Welles démontre ici qu’il sait finalement très bien raconter les histoires, surtout les histoires d’amour, et prouve qu’il n’est... Lire la critique de La Dame de Shanghai

26 8
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·

La dame de Shanghai (1947)

Il s'agit d'un film noir tout à fait spécial. Elsa se fait agresser. Michael intervient et met les agresseurs en fuite. Arthur, l'époux d'Elsa est un célèbre avocat fortuné. Il engage Michael a bord de son yacht pour une longue croisière. Elsa et Michael deviennent amant. George, l'associé d'Arthur, fait une étrange proposition à Michael ... L'intrigue est un peu complexe mais le film est... Lire la critique de La Dame de Shanghai

19 6
Avatar greenwich
10
greenwich ·

Tentative d'explication d'un imbroglio juridico-sentimental

Je décidais donc de m'attaquer à l'un des films maudits de Welles, "La dame de Shanghaï", complètement massacré par les producteurs qui réduisirent drastiquement la durée du film de 155 à 88 minutes. Bref la vision originelle de Welles est clairement dénaturée, ce qui a une incidence sur la compréhension de ce polar somme toute assez classique, mais qui se démarque surtout grâce à son style, son... Lire l'avis à propos de La Dame de Shanghai

16 1
Avatar KingRabbit
8
KingRabbit ·

LA DAME DE SHANGAI de Orson Welles

Ce qui est intéressant avec ce film c'est la façon dont Orson Welles au fil du film propose des plans de plus en plus travaillés, de plus en plus sophistiqués et de plus en plus éblouissants. Pour finir par un point d'orgue dans un palais des glaces d'une fête foraine sur les quais de San Francisco. Orson Welles donne le rôle de la femme fatale à Rita Hayworth venimeuse à souhait et dont la... Lire l'avis à propos de La Dame de Shanghai

15 2
Avatar littlebigxav
8
littlebigxav ·