I checked the list of people I trust and your name ain't on it.

The Lincoln Lawyer marque une rupture dans la carrière d’acteur de Matthew McConaughey. Un simple regard porté sur sa filmographie nous permet de constater qu’avant ce film charnière, il enchainait les longs-métrages médiocres voire mauvais du style Ghosts of Girlfriends Past (son dernier film avant The Lincoln Lawyer), Sahara ou encore Failure to Launch. A partir de 2011. Sa filmographie se compose notamment de Mud, Dallas Buyers Club, Interstellar ou encore True Detective pour HBO. Notre ami revient donc de loin et il est même amusant de constater que les critiques de l’époque ont du mal à admettre la qualité de son jeu dans le film de Brad Furman tant ils étaient mal habitués.


The Lincoln Lawyer fait donc figure de grand pas en avant pour McConaughey qui y incarne un avocat peu scrupuleux capable de défendre avec succès n’importe quel malfrat ou assassin pour peu que celui-ci le paye généreusement. Alors qu’il prépare la défense d’un richissime jeune homme accusé de tentative de viol et de meurtre, il fait face à son premier cas de conscience.
Adapté du best-seller de Michael Connelly, le film est un thriller honnête qui dépeint habilement, à mon sens, la justice américaine. Nous sommes ici dans ce qu’ils appellent un « he said-she said » où l’image de la présumée victime ou du suspect véhiculée par les avocats auprès du jury déterminera l’issue du procès comme on a pu le voir récemment avec notre DSK national.
Si la prestation du casting en général est plutôt solide, à commencer McConaughey sur lequel je ne reviendrai plus, c’est dans l’intrigue que le film pêche. Un peu facile par moment, elle ne donne jamais l’impression que notre avocat ne va pas s’en sortir. En découle une tension relativement faible. Par ailleurs, j’ai trouvé que la connexion entre les deux affaires était un peu tirée par les cheveux puisque se basant uniquement sur un souvenir d’une photo ressemblante. Le scénariste force un peu sur le coup, à moins que ça ne soit l’auteur du livre.


Ne nous méprenons pas, The Lincoln Lawyer reste un film tout à fait honorable et qui aura eu le mérite de (re)lancer un futur grand acteur. Rien de bien sensationnel, mais le boulot est fait correctement et on ne regrette pas les presque deux heures passées devant son écran.

La Défense Lincoln
Eric17
7

Pour les adeptes d'avocats qui travaillent en roulant...

J'ai été attiré par le film « La défense Lincoln » par le fait qu'il s'agisse de l'adaptation d'un roman éponyme écrit par Michael Connelly. Ce dernier est un de mes auteurs préférés et je garde un...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

La Défense Lincoln
takeshi29
8

Le double effet Kiss Cool

Deux excellentes surprises en une : tout d'abord un polar noir d'une redoutable efficacité, qui se contente d'être fidèle au genre, sans vouloir tirer la couverture à lui. Et peut-être le plus fou,...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

La Défense Lincoln
Marius
7

Critique de La Défense Lincoln par Marius

Derrière une affiche moisie (mention au "ntguilty" de la plaque d'immatriculation transformé en "noncoupable"), se cache un petit polar sans prétention ni effet de mise en scène à la...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

6

Seul sur Mars
JakeElwood
6

Il faut encore sauver Matt Damon.

Après la vague de biopics en tout genre et l’overdose de super-héros, sommes-nous en train d'assister au début de la mode des films dans l’espace ? Après Gravity et Interstellar pour ne citer qu’eux,...

Lire la critique

il y a 7 ans

48 j'aime

4

Annie Hall
JakeElwood
7
Annie Hall

A relationship, I think, is like a shark. You know? It has to constantly move forward or it dies.

Attachez vos ceintures, nous voilà partis pour 1h33 de dialogues non-stop ! Pas d'escale avant la fin du film, j'espère que vous avez pris vos précautions. Considérée par beaucoup comme une des...

Lire la critique

il y a 8 ans

47 j'aime

3

Les Suffragettes
JakeElwood
4

Attention terrain glissant.

Exercice difficile lorsqu’on est un homme que de critiquer négativement un film traitant frontalement du féminisme sans se faire taxer de sexiste à la moindre incartade. Aucun avis négatif n’ayant...

Lire la critique

il y a 6 ans

37 j'aime

20