Balada triste

Avis sur La Dernière Chance

Avatar STEINER
Critique publiée par le

Fat city se présente sous le masque d’un titre doublement ironique : dans un récit dégraissé de tout sentimentalisme, ballade mélancolique composé de quelques tranches de quotidien émaciés, Bill et Erni, boxeurs amateurs,entre deux errances, n’atteignent jamais la gloire qu’ils espèrent (en argot, « aller a fat city » : accéder a la propriété).On voit bien ce qui a pu attirer John Huston, cinéaste des victoires impossibles, quand il s’attaqua au sujet ; d’autant plus qu’ici la défaite ne sera pas uniquement sportive, mais aussi collective, mettant ko une certaine idée de la virilité triomphante. Sur un mode naturaliste sec teinté de pragmatisme, empli de compassion mais dénué de tout misérabilisme, Huston grignote les illusions flapies de ses deux « underdogs » aux trajectoires en miroir.Quand l’ainé Bill, s’enlise dans une existence aussi morne qu’éthylique depuis que sa femme l’a quitté, Ernie voit un mariage sans passion enrayer son ascension. Une odyssée sans ivresse, mais pleine de gueule de bois.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 166 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de STEINER La Dernière Chance