L'alternative

Avis sur La Dernière Tentation du Christ

Avatar Zarathoustra93
Critique publiée par le

« Deux amours ont donc bâti deux cités, l’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu, la cité de la terre ; l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi, la cité de Dieu », voici ce qu'Augustin écrit au livre XIV de la Cité de Dieu. Le film de Martin Scorsese sur la vie du Christ (dont il donne une interprétation très personnelle) m'y fait penser puisque le Christ qui nous y est présenté est bien d'abord la figure d'un homme écartelé entre ces deux cités et qui doutera jusqu'au bout de celle qu'il doit choisir. C'est grâce à un procédé narratif génial permettant de mettre en scène l'alternative au moyen d'une prolepse hypothétique "si le Christ avait cédé à la tentation de renier Dieu sur la Croix". Ce que le Christ de Scorsese (incarné par Willem Dafoe) fait effectivement. Mais il fait le souhait de revenir en arrière, de ne pas avoir cédé à cette dernière tentation du diable (qui lui fait croire qu'il n'est pas l’Élu, qu'il n'est qu'un homme parmi les hommes et qu'il peut donc descendre de sa croix et arrêter de souffrir). Il accepte l'épreuve de l'abnégation, comprenant la nécessité de la souffrance. Ainsi, il remonte sur la croix, de son plein gré et dans la Joie. Homme pécheur, homme qui doute mais homme qui n'a pas perdu la Foi et qui aime Dieu. Et pour ceux qui aiment Dieu, tout tourne au bien "même le péché" comme disait Augustin. Une relecture de la vie du Christ extrêmement riche heuristiquement et très symptomatique de la complexité morale de l'oeuvre de Scorsese. A voir absolument.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 230 fois
1 apprécie

Autres actions de Zarathoustra93 La Dernière Tentation du Christ