Loren des emmerdeuses

Avis sur La Diablesse en collant rose

Avatar Pruneau
Critique publiée par le

Un western qui n'en est pas vraiment un. Faut dire que c'est George Cukor à la réalisation, pas vraiment ce qu'on appelle un spécialiste du genre. Et Cukor, ben il fait ce qu'il sait faire : il prend une femme comme protagoniste, brodant une histoire autour des charmants et insupportables défauts féminins.
C'est plus My Fair Lady que Rio Bravo dit comme ça, hein ?

Allez pour faire un tantinet western, Cukor nous a mis quelques Indiens, deux-trois coups de feu et une virée à cheval dans les montagnes enneigées. Hop ça c'est fait.

Sophia Loren (blonde platine) est divinement belle, et je ne pensais pas un jour écrire cela. Mais force est de constater que ça faisait un bail que je n'avais pas autant bavé devant un film.

Anthony Quinn est formidable, tellement loin de ses rôles habituels de brute. Il joue un directeur de troupe de théâtre, bref un pied tendre. Sensible et beau. Je ne pensais pas un jour écrire cela (bis).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 503 fois
19 apprécient

Pruneau a ajouté ce film à 5 listes La Diablesse en collant rose

Autres actions de Pruneau La Diablesse en collant rose