Avis sur

La Dixième Victime par Johannes Roger

Avatar Johannes Roger
Critique publiée par le

Dans un style pop typique des 60’s, « la 10eme victime » anticipe le sujet du « Prix du danger » de Boisset presque 20 ans plus tôt. Le film joue sur l’humour noir, voir le cynisme des situations, avant de tourner à la grande farce dans le dernier acte. Même si ce final est très drôle, cela annihile un peu le côté satirique de l’ensemble. En l’état, ça reste une œuvre sympathique, qui parle de certain travers de la société et des médias, travers devenu bien contemporain hélas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 305 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Johannes Roger La Dixième Victime