Deux films en un

Avis sur La Fameuse Invasion des Ours en Sicile

Avatar James-Betaman
Critique publiée par le

Au départ un livre de jeunesse de Dino Buzzati, La Fameuse Invasion des Ours en Sicile raconte comment le roi des ours Léonce part à la recherche de son fils, kidnappé par des humains pour finalement dominer toute la Sicile. Cette année, cette histoire a droit à une adaptation franco-italienne en dessin animé par Lorenzo Mattiotti dont c’est le deuxième film après Peur(s) du Noir sorti en 2008.
Le film commence par deux conteurs, un homme et une jeune fille qui trouvent refuge dans une grotte. Par le plus grand des hasards, un grand ours s’y trouve et pour ne pas être renvoyé, les deux conteurs tentent de le distraire en lui racontant cette fameuse histoire d’invasion d’ours. Une fois leur histoire terminée, l’ours leur révèle qu’il y a une suite à ce conte, et la seconde partie du film est alors narrée par celui-ci.
Le récit est donc scindé en deux parties curieusement assez inégales. Là où la première partie de l’histoire nous raconte la traversée des ours en Sicile et fait preuve d’un manichéisme agaçant, la deuxième vient contrebalancer le tout avec une histoire de complot politique bien plus intéressante à suivre.
La première parie est une pure histoire d’aventure avec une horde d’ours aux intentions totalement pacifiques qui descendent des montagnes et se retrouvent malgré eux en guerre. Une guerre contre les humains dirigés par un dictateur tout moche et méchant. Le récit se répète malheureusement et bien que les quelques péripéties des ours soient drôles à suivre, le récit manque d’enjeu concret et de caractérisation de personnage. Si on prend le personnage de Léonce, le roi des ours, son objectif est de retrouver son fils, et tout ses dialogues tourneront autours de ça, et rien d’autre jusqu’à l’agacement le plus total. On pourra cependant apprécier l’animation vraiment réussi qui jouit de couleurs vraiment belles et de décors somptueux. D’autant plus que l’humour donne un charme au tout. En somme, lors de la première partie du film, on a l’impression d’être face à un petit film jeunesse assez drôle pour faire passer un bon moment, mais pas nécessairement marquant.
Et c’est là que la seconde partie vient tout contrebalancer. Là où les personnages semblaient creux au début, ils prennent ici une densité assez inattendue. Le roi Léonce se retrouve roi de la Sicile et est déterminé à créer un monde où ours et humains pourraient vivre en parfait harmonie. Il se transforme en tyran faisant les pires choix. D’autant plus qu’un de ses associés, de plus en plus passionné par les humains allant jusqu’à s’habiller comme eux complote pour accéder au trône, pervertissant une bonne partie des ours. Ainsi, les ours qui étaient des êtres droits et fiers, sans réelle ambition commencent à boire, vont au casino et complotent. Les ours se transforment en humain en quelque sorte. Cette seconde partie se révèle alors bien plus tragique, moins drôle certes, mais beaucoup plus brillante. Une partie dotée d’une morale tout à fait compréhensible pour les enfants, mais appréciable pour un adulte car amenée avec finalement pas mal de finesse.
En somme, même si le début est loin d’être parfait tout en restant sympathique à suivre, la seconde moitié est bien meilleure et vaut totalement le coup d’œil. Ajoutez à cela une animation faisant la part belle aux images et un humour vraiment plaisant, La Fameuse Invasion des Ours en Sicile se révèle être un film de jeunesse vraiment appréciable. Une histoire qui plaira autant aux enfants qu’aux adultes, et qu’on aurait presque envie d’aller revoir une deuxième fois. C’est dire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 570 fois
8 apprécient

James-Betaman a ajouté ce film d'animation à 2 listes La Fameuse Invasion des Ours en Sicile

Autres actions de James-Betaman La Fameuse Invasion des Ours en Sicile