👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je viens de le voir dans une salle comble plus d’un mois après sa sortie. Tous les publics étaient représentés : public familial, jeunes couples, adolescents, etc. et de nombreux éclats de rires ont émaillé la projection. L’émotion n’est pas absente non plus, en particulier lors du passage où, pendant le duo des deux jeunes gens sur la scène du lycée, le son est coupée pour nous faire ressentir à nous, spectateurs « entendants », ce que peut ressentir la famille Bélier devant la prestation de leur fille. Ou encore l'émouvante interprétation de "Je vole" lors de l'audition. Par certains côtés, ce film m’a rappelé Intouchables et sa manière décomplexée d’aborder le handicap, avec les travers de certains « entendants » qui se ridiculisent en haussant démesurément la voix devant des sourds-muets (par ex. le maire).

Par contre, si j’avais été juré aux Césars, je n’aurais certainement pas attribué le prix de la meilleure actrice à Karin Viard qui, à mon avis, en fait des tonnes et est parfois à la limite de l'hystérie : quels que soient ses mérites elle détonne dans le rôle d’une sourde-muette. Par contre, j’ai été bluffé par Louane Emera, que j’ai trouvée à la fois juste et touchante dans ce rôle difficile.

il y a 7 ans

La Famille Bélier
EvyNadler
6

Être sur SensCritique sans sens critique, c'est tout à fait possible.

Mes chers membres, j'ai honte. Je l'assume, mais j'ai honte. Être sur SensCritique et ne pas avoir de sens critique. Vous allez me dire : mais comment est-ce possible ? C'est très simple,...

Lire la critique

il y a 7 ans

100 j'aime

14

La Famille Bélier
guyness
3

En langage des lourds

La terreur est souvent une histoire de décalage. Prenons un exemple, avec quelque chose de tout à fait banal. Tenez, l’eau, par exemple. Imaginez deux secondes nos océans sans eau et tentez de...

Lire la critique

il y a 7 ans

96 j'aime

12

La Famille Bélier
cinematraque
2

Un nanar dangereux pour la santé mentale?

Je me souviens avoir été interpellé, il y a quelques années, à la lecture d’une interview de Quentin Tarantino qui, pour décrire Death Proof, parlait de masturbation. Il expliquait avoir voulu...

Lire la critique

il y a 7 ans

65 j'aime

8

Sibyl
Roland_Comte
4
Sibyl

Brouillon et nombriliste

Sibyl (Virginie Efira), psychothérapeute, décide d’arrêter l’exercice de sa profession pour revenir à sa première passion : l'écriture. Néanmoins, alors qu’elle a annoncé à ses patients qu’elle...

Lire la critique

il y a 3 ans

10 j'aime

6

Et au milieu coule une rivière
Roland_Comte
9

Ne croyez pas qu'un film sur la pêche à la mouche soit forcément ennuyeux;

L'action se déroule dans le Montana, au début du XXème siècle. Le film est fidèle au livre, en grande partie autobiographique, de Norman Maclean : nés dans une famille presbytérienne du Montana, deux...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Les Enfants de Timpelbach
Roland_Comte
8

Critique de Les Enfants de Timpelbach par Roland Comte

Les critiques des revues ou des sites spécialisés sur le cinéma n’ont généralement pas épargné ce film, sans doute trop atypique pour eux, mais cela ne saurait me surprendre tant ils adorent pouvoir...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime