👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

La favorite sait capter l'attention : il est parcemé de petites originalités (danses incongrus, fish-eye, chapitres aux titres intriguant, etc) et il tient un rythme soutenu et une tension électrique de bout-en-bout, à tel point que quand il m'a fallu aller aux toilettes passant la séance, j'ai attendu de 10-15mn cherchant le moment opportun et me suis finalement résolu à sortir en plein milieu d'une scène. Bref, j'avais une opinion très positive du film ... jusqu'à ce que je sorte de la salle et là, m'est apparu la sensation de ne pas avoir été emporté et de n'avoir qu'un respect peu enthousiaste pour le film. Finalement les originalités du film sont assez mesquines et tape-à-l'oeil (intrusions d'éléments hétérogènes connus, type anachronismes ou vulgarité dans un environnement aristocratique) et la tension n'aura été maintenu que par des mécaniques classiques (intrigues politiques sournoises, hystérie) mais sans jamais qu'on est l'impression de rencontrer un esprit original. Quelques jours après La Favorite, j'ai vu un film de Alejandro Jodorowski, qui lui fait montre d'une originalité sincère ainsi que d'une vraie prise de risque, consciente ou inconsciente, qui fait défaut au film de Yórgos Lánthimos. Notre mémoire synthétise tout, très rapidement, et une fois les atouts cosmétiques éliminés ne reste de La Favorite qu'un film d'intrigue de cour assez balisé.

dillinger0508
6
Écrit par

il y a 3 ans

La Favorite
EricDebarnot
5
La Favorite

Mouth wide shut

Il est toujours amusant de réaliser combien, à toutes les époques, on aime se faire rouler dans la farine et abuser par les imposteurs les plus outrageusement ambitieux et dénués de scrupules : c'est...

Lire la critique

il y a 3 ans

96 j'aime

33

La Favorite
guyness
8
La Favorite

God shave the queen

Les bâtiments des siècles passés exaltant la puissance et la richesse de leurs commanditaires ont depuis toujours provoqué en moi un doux mélange d'admiration et de répugnance, par leur façon quasi...

Lire la critique

il y a 3 ans

81 j'aime

16

La Favorite
pollly
9
La Favorite

“Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute.”

Yórgos Lánthimos en 3 films et en 3 trois actes. Il y eu d'abord Canine (2009), puis The Lobster (2015) et La mise à mort du cerf sacré (2017). Lánthimos cinéaste de l'indicible, fait de chacun de...

Lire la critique

il y a 3 ans

67 j'aime

8

Les Chansons que mes frères m'ont apprises
dillinger0508
8

Entre Harmony Korine et Terrence Malick

Le film illustre la vie contemporaine dans les réserves indiennes, vie de misère noyée dans l'alcool (interdit mais consommé par tous grâce à un traffic massif) et rongée par le suicide. On pense à...

Lire la critique

il y a 6 ans

6 j'aime

Les Bruits de Recife
dillinger0508
9

Critique de Les Bruits de Recife par dillinger0508

Les bruits du Récife réussit à réunir le cinéma néo-réaliste et le thriller et passionne tant pour la mise en scène très inspirée que pour la description du microcosme exposé, l'un commme l'autre...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

United Red Army
dillinger0508
7

Film glacé sur un groupuscule glaçant

Le début, sous forme de documentaire est assez intéressant, puis vient la génèse de l'Armée Rouge Unifiée, cette fois avec des acteurs, mais à peine plus fictionnée. Un calvaire d'une heure : froid,...

Lire la critique

il y a 11 ans

6 j'aime