Rêver de Joan Bennett...

Avis sur La Femme au portrait

Avatar Lone_Sloane
Critique publiée par le

Fasciné par une peinture représentant une femme, un professeur de psychologie rencontre peu après la véritable femme qui était représentée et la suit chez elle. L'excellente histoire de Nunally Johnson, grand scénariste et romancier, débouche sur des dialogues brillants et un film noir surprenant. La réalisation de Fritz Lang vient magnifier cette remarquable histoire : maitrise des clairs-obscurs, cadrages étudiés, suspense allant crescendo jusqu'au twist final. Plusieurs morceaux de bravoure à mettre à son actif : L'escapade pour se débarasser du corps, ce repas avec le directeur de l'enquête au milieu du film ou le personnage principal manque de se trahir à plusieurs reprises, l'inquiétant face à face entre Joan Bennett et Dan Duryea. Edward G. Robinson campe parfaitement l'homme ordinaire pris dans un engrenage infernal, tour à tour visage apeuré ou soucieux. Il faut aussi saluer Joan Bennett, beauté sortie d'un rêve, une somptueuse femme fatale. Superbe photo de Milton Krasner au passage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 16 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Lone_Sloane La Femme au portrait