Les américains n'en finissent pas de gagner des guerres !

Avis sur La Femme au tableau

Avatar Dominique_Fleur_Chai
Critique publiée par le

Histoire américanisée de la restitution d’une célèbre œuvre de Klimt volée par les nazis à une famille juive autrichienne.

Entre Helen Mirren qui semble parfois jouer pour l’oscar tout en faisant un défilé de fringues pour seniors et les scènes en sépia de son passé – très joliment mises en scène au demeurant – il ne reste plus beaucoup de place pour le reste.

A commencer par Ryan Reynolds qui peine à s’affirmer et qui plaide comme un étudiant. Sa femme, Katie Holmes, plante verte, repos du guerrier et pondeuse.

Et les méchants autrichiens ! Ils sont montrés inflexibles, n’ayant pas changé depuis 1945, assimilés à l’allemand nazi. Comme il fallait une face positive, il y a Daniel Brühl, acteur allemand de service, qui rachète les fautes de son père ! Et qu’Helen Mirren pardonne d’une tape sur la joue en grande dame !

Exit aussi la population juive défavorisée que les riches et artistes regardent du haut de leur fenêtre. Ceux-là même qui ont réussi à s’exiler ? Etats-Unis, pays ouvert aux fortunes ou aux intellectuels uniquement ?

Si ce film n’est pas une propagande à la gloire des Etats-Unis, encore et toujours vainqueurs de deux guerres mondiales, comme ils aiment le dire, franchement, qu’est-ce que c’est ?

La justice américaine, débonnaire, a les traits de Jonathan Pryce, bon enfant, qui règle un problème autrichien ( ?) avec humour et condescendance.

La suprématie américaine, je préfère encore la voir dans un film de super héros que dans cette vision simpliste et écœurante !

Tous publics, s’il en est, qui trouvent ce film divertissant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 431 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Dominique_Fleur_Chai La Femme au tableau