Affiche La Fiancée de Frankenstein

Critiques de La Fiancée de Frankenstein

Film de (1935)

Et Dieu créa la femme

Il faut avoir entendu le cri déchirant, d'outre-tombe, de la femme aux cheveux zébrés d'éclairs blancs, morte mais terrifiée à la vision de son promis. Le Frankenstein de 1931 fut une vraie réussite, s'inscrivant d'emblée comme un phare dans le cinéma d'horreur. Flattant nos plus bas instincts, jonglant avec l'effroi, la peur mais aussi la tendresse en nous faisant prendre fait et cause pour la... Lire la critique de La Fiancée de Frankenstein

41 1
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

Karloff et la poule

Suite au succès d'un premier opus que je n'ai pas encore vu, Boris Karloff rempile avec ses acolytes pour James Whale avec un budget plus confortable. Le résultat est un film particulièrement dynamique, très frais, avec des scènes merveilleuses comme celle où le monstre découvre les cigares et le pinard ! En plus, le bougre a bon goût, bien au chaud dans un fauteuil au coin du feu, la soupe au... Lire la critique de La Fiancée de Frankenstein

22 11
Avatar Torpenn
7
Torpenn ·

L'errance d'un monstre

Quatre ans après la réussite, tant commerciale qu'artistique de "Frankenstein", James Whale s'attaque à sa suite intitulée "La Fiancée de Frankenstein". Il reprend là où se terminait le dernier et nous fait suivre la créature de Frankenstein errant après avoir échappé à l'incendie. Intelligemment, James Whale s'éloigne du premier film et cette fois-ci, il braque peu à peu (surtout dans la... Lire la critique de La Fiancée de Frankenstein

18 6
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Corpse bride.

D'abord titrée "The return of Frankenstein", cette suite au classique de James Whale pointe enfin le bout de son nez près de cinq ans après le premier épisode, toujours confiée à un Whale de prime abord peu motivé par la proposition. Considérée par beaucoup comme une des plus grandes réussites de la saga des Universal Monsters, "La fiancée de Frankenstein" s'éloigne de plus en plus du roman... Lire l'avis à propos de La Fiancée de Frankenstein

15
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Critique de La Fiancée de Frankenstein par Garcia

Si Frankenstein (1931, du même réalisateur) était assez sobre et faisait figure d'un classique de l'horreur un peu longuet et un peu théatral mais bien, La Fiancée est un film beaucoup plus dynamique, plus léger et, je trouve, plus foireux. Ca commence avec un prologue mettant en scène un Lord Byron d'opérette et une narratrice aux grandes ambitions, Mary Shelley, qui démarre son récit par une... Lire l'avis à propos de La Fiancée de Frankenstein

13 8
Avatar Garcia
5
Garcia ·

Coup de foudre.

Si Mary Shelley faisait entrer son roman dans la modernité avec le genre gothique, Whale lui rend hommage une fois de plus en ralliant son film du côté littéraire au moyen d'un cinéma expressionniste. Il est étonnant de se trouver face à une oeuvre où humour noir, terreur, pessimisme et humanisme cohabitent. Le film commence dans le salon bourgeois des Shelley où la jeune Mary se délecte de... Lire la critique de La Fiancée de Frankenstein

10 17
Avatar Ligeia
9
Ligeia ·

Meilleur que le premier

N'ayant pas trop apprécié le Frankenstein de Whale je me lance tout de même dans cette suite et là surprise La Fiancée de Frankenstein me plaît ; on y retrouve les points positifs du précédent film une mise en scène maîtrisée et un beau N&B mais c'est le scénario que j'ai aimé cette... Lire la critique de La Fiancée de Frankenstein

8 6
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

Cas de conscience chez les zombies !!!

La fiancée de Frankenstein est la suite directe du Frankenstein de James Whale de 1932, on apprend que le monstre n'a pas été tué par les flammes du moulin. Apparais alors le docteur Pretorius, un homme machiavélique et légèrement (ou pas...) fou. Ce dernier veut créer l'épouse du monstre. Pour faire cela il va recourir au docteur Frankenstein en capturant sa fiancée et le forcer à travailler... Lire l'avis à propos de La Fiancée de Frankenstein

6
Avatar Louissaha
8
Louissaha ·

Critique de La Fiancée de Frankenstein par youli

''La Fiancée de Frankenstein'' est peut-être le film le plus personnel de James Whale. Il a notamment participé à l'écriture du scénario, dans lequel il a souhaité intégrer une grande part d'humour. Par rapport à ''Frankenstein'', le film apparaît ainsi comme un ''opéra comique du macabre''. Cet humour est souvent grotesque, grâce entre autres au couple formé par les personnages de Minnie (Una... Lire l'avis à propos de La Fiancée de Frankenstein

8
Avatar youli
9
youli ·

N’écoute pas les idoles !

Il n’est pas nécessaire, pour aimer le cinéma, d’être féru de ses origines. On a tout à fait le droit de négliger les 35 années qui séparent son invention (1895) de l’introduction du parlant (1927-28) et de tenir même ces premières années pour quasi archéologiques. De fait, je ne suis pas persuadé que les générations actuelles, a fortiori celles qui vont nous succéder éprouveront le... Lire la critique de La Fiancée de Frankenstein

4 3
Avatar Impétueux
5
Impétueux ·