Affiche La Fièvre au corps

Critiques de La Fièvre au corps

Film de (1981)

  • 1
  • 2

Critique de La Fièvre au corps par Black-Night

La Fièvre Au Corps est un très bon film. Une œuvre pour les hommes qui aiment les femmes (et inversement), où l’on est vite récompensé par la romance sulfureuse qui anime le film. Au-delà de ça (petits coquins que nous sommes^^), il s’agit d’un film noir envoûtant et un hommage à l’âge d’or du genre. Dans la touffeur suffocante d'un été en Floride, une femme fatale convainc son amant de... Lire la critique de La Fièvre au corps

11 6
Avatar Black-Night
8
Black-Night ·

Sueur à gages

Vous n'étiez probablement pas nés à sa sortie, mais ce petit film a eu droit à un sacré succès en son temps, sans oublier une réputation des plus sulfureuses... Une Kathleen Turner débutante explosait ainsi à la face du monde ébahi, accompagné d'un William Hurt étrangement moustachu qui avait à peine plus de bouteille... Quand au scénariste de l'Empire contre-attaque, il entamait ainsi une... Lire la critique de La Fièvre au corps

15 22
Avatar Torpenn
5
Torpenn ·

Dans la chaleur de la nuit

Pour sa première réalisation, le scénariste Lawrence Kasdan réussit un très bon film de genre, chef de file de ce mouvement que l'on nommera "néo-noir", qui se réapproprie et renouvelle les codes du film noir, si populaire dans les années 40 et 50. Ce revival, déjà amorcé par Polanski avec "Chinatown", remet au goût du jour le personnage du détective privé blasé, un peu... Lire l'avis à propos de La Fièvre au corps

1 2
Avatar Val_Cancun
8
Val_Cancun ·

En châleur.

Encensé par la critique à sa sortie, le film a lancé en grande pompe 3 carrières de qualité : Willian Hurt, Kathleen Turner, et Lawrence Kasdan. Le comment du pourquoi ? Parce que ce film simple, sans grosses ficelles sait mener le spectateur tout droit vers une issue certes prévisible mais propre au genre du film noir. La châleur, c'est ce qu'on perçoit presque pendant les 1h30 du film :... Lire la critique de La Fièvre au corps

3
Avatar Ivar
8
Ivar ·

un classique

La Fièvre au Corps, c’est à la fois la rencontre d’un producteur à succès (Alan Ladd, qui sort de Blade Runner) et d’un réalisateur débutant (Kasdan*) et la naissance d’un couple mythique : William Hurt** et Kathleen Turner***. Pour les plus jeunes, imaginez Angelina Jolie et George Clooney. En 1981, toutes les filles sont folles de William Hurt, son doux sourire, et sa touche de folie, et... Lire la critique de La Fièvre au corps

2
Avatar ludovico
10
ludovico ·

Très bon film néo noir

Dans une Floride caniculaire, un avocat miteux tombe sous le charme d'un femme fatale. Le couple illégitime va alors chercher à faire disparaître un mari bien gênant... On retrouve dans "Body Heat" presque tous les ingrédients du film noir à l'ancienne, avec par exemple une relation vénéneuse, des manipulations en série, et une sensualité qui ajoute pas mal de tensions. Toutefois,... Lire la critique de La Fièvre au corps

Avatar Redzing
8
Redzing ·

Critique de La Fièvre au corps par Christian Hermouet

Le classique trio femme/mari/amant, avec comme victime le mari et l'amant manipule par la mante religieuse. L’atmosphère est moite, il fait chaud, très chaud, les corps transpirent, et même si on se doute de comment tout cela vas finir, on marche a fond, tant les acteurs sont crédibles et le scénario malin sans être génial. Et puis le look début 80's...Pas de morale puisque la méchante... Lire l'avis à propos de La Fièvre au corps

Avatar Christian Hermouet
7
Christian Hermouet ·

Suffocant de sensualité

La plus grande réussite de Lawrence Kasdan. Un film brillant, que ce soit au niveau de la superbe mise en scène ou du génial scénario, totalement surprenant et déroutant (fortement inspiré du "Facteur sonne toujours deux fois"!). Bref, un superbe moment de cinéma, avec aussi une pointe d'érotisme bienvenue. Deux comédiens au sommet de leur talent et de leur beauté, à l'image d'une Kathleen... Lire la critique de La Fièvre au corps

Avatar Caine78
8
Caine78 ·

Critique de La Fièvre au corps par Zogarok

Le projet criminel des amants renvoie à Assurance sur la mort (1944) et participe d'un hommage aux films noirs de l'ère classique (années 1940-1950). Body Heat est aussi un produit typique de la décennie qui s'ouvrait (années 1980), celle du luxe sans responsabilité, des rêves de consumérisme intégral dans l'opulence. Il en recèle le cynisme 'innocent', le goût du sulfureux... Lire l'avis à propos de La Fièvre au corps

Avatar Zogarok
8
Zogarok ·

Thriller tentaculaire, ruisselant !

C’est un thriller obsédant, tentaculaire, diabolique comme Matty-Kathleen Turner, la femme fatale, la garce. C’est un film noir tourné au début des années 80 dans la lignée des films noirs américains des années 40. Avec tout l’acquis des années 70, la libération des moeurs, un film d’avant le retour du puritanisme US. Excepté dans Les Orgueilleux (avec Michèle Morgan et Gérard Philippe), j’ai... Lire la critique de La Fièvre au corps

Avatar Chicago
7
Chicago ·
  • 1
  • 2