Avis sur

La Fièvre dans le sang

Avatar Johannes Roger
Critique publiée par le

A bien des égards j’ai toujours préféré « Splendor in the grass » (1961) plutôt qu’« A l’est d’Eden » autre film du même Kazan sur les tourments adolescents. Plus riche en thématiques, le film à également mieux vieilli. Tourné pour la jeunesse des années 60, l’intrigue se passe à la fin des années 20 dans une Amérique puritaine et conservatrice, dont la crise de 1929 va venir secouer les certitudes. A notre époque où tout semble permis, ou les mœurs des jeunes sont heureusement plus libres, il reste dans la société occidentale de nombreux préjugés moraux qui étaient déjà dénoncés dans le film. On assiste même ces dernières années à un retour de l’ordre moral chez certains groupuscules. Pour le reste la mise en scène de Kazan est inspirée comme jamais et les deux comédiens principaux donnent de leur personne. Natalie Wood, jeune fille partagée entre désir et respectabilité, et Warren Beatty boule de frustration soumis à un contrôle permanent. On mesure alors quel bouleversement fut la révolution sexuelle à la fin des années 60. On oublie trop souvent ce qu’on lui doit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 64 fois
2 apprécient

La Fièvre dans le sang est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Autres actions de Johannes Roger La Fièvre dans le sang