LA FILLE AU BRACELET – 14/20

Avis sur La Fille au bracelet

Avatar Thibault_du_Verne
Critique publiée par le

Film de prétoire sec et immersif, La Jeune Fille au Bracelet intrigue sans pour autant user de grands effets. Stéphane Demoustier place simplement sa caméra au plus près de ses personnages. Il en tire des plans serrés qui enferment dans son cadre des visages déboussolés.
La Jeune Fille au Bracelet se décompose en deux pans. Le premier est une reconstitution très réaliste, quasi documentaire de la salle d’audience, où se succèdent interrogatoires posés et plaidoiries très professionnelles, parfois même un peu scolaires et le second,, une peinture poignante, beaucoup plus écrite, sur les conséquences du drame sur la famille de l’accusée.
Le scénario capture le désarroi de parents qui réalisent soudain combien ils méconnaissaient leur enfant, jusqu’à se demander à quel point, mais sans jamais arrêter de la soutenir. Il raconte aussi comment le couple gère différemment l’épreuve, et ce que ça implique pour eux, envers leurs enfants mais aussi l’un envers l’autre. Avec un mélange paradoxal d’incompréhension et de détermination, Roschdy Zem et Chiara Mastroianni portent le combat et le douleur de ces gens ordinaires plongés dans une situation qui les dépasse, donnant lorsqu’ils s’expriment une dimension humaine à un ensemble globalement assez clinique. Ces moments résonnent d’autant plus forts qu’ils sont rares. A l’opposé la révélation Melissa Guers qui interprété leur fille offre une performance mutique fascinante, faite d’aplomb et de fragilité. Un personnage insaisissable qui laisse le spectateur perplexe, et le fera envisager le verdict prononcé à la fin de ce film haletant et tendu selon ses propres convictions.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 76 fois
2 apprécient

Autres actions de Thibault_du_Verne La Fille au bracelet