Émois.

Avis sur La Fille de Ryan

Avatar Héloïse Morel
Critique publiée par le

Vu il y a maintenant quelques années, j’écris avec les souvenirs. Impression d’être au creux de ces falaises, film du désir et des contraintes. Film de l’impossibilité et des possibilités en paysage. Fringuant dans son uniforme anglais, cheval sur la plage, elle arrive ombrelle et vent. David Lean marque les émois, fait paraître les sentiments, le désir, les corps et les tabous, les jugements, la pesanteur des normes sociales qui pèse sur Rosy, tiraillée dans l’interdit fait aux femmes.
Robert Mitchum est un mari, mains douces, mais sans enchantement. Jaloux, compréhensif, triste.
À voir donc ce trio, mais surtout pour garder des années après en tête cette robe jaune, ses cheveux auburn, ombrelle sur place, falaises étreignants l’espace.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 158 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Héloïse Morel La Fille de Ryan