Affiche La Flibustière des Antilles

Critiques de La Flibustière des Antilles

Film de (1951)

  • 1
  • 2

Infertile et puérile non-idylle d'un cinéphile juvénile

Avoir la quarantaine est décidément une expérience curieuse. Rassurez-vous, je ne reviendrai pas ici sur ses effets sentimentaux ou sexuels, communément dénommés "crise de la quarantaine", de ce côté-là je le vis plutôt bien, merci. Et puis bon, on parle assez de soi ici comme ça, non mais ! Par contre côté contemplation des arts, cette décennie particulière est l'occasion de... Lire la critique de La Flibustière des Antilles

43 13
Avatar guyness
8
guyness ·

Moule marinière

Alors ne vous y trompez pas, même si c'est plutôt mineur dans le genre, c'est tout à fait charmant, les Caraïbes, des pirates partout, des trésors, Barbe Noire, des trahisons, des auberges, des duels, du technicolor et Jean Peters en capitaine couillu comme c'est pas permis... Hélas, et c'était ma journée moulasse hier, Louis Jourdan ne se contente pas d'avoir un rôle résolument antipathique,... Lire l'avis à propos de La Flibustière des Antilles

26 18
Avatar Torpenn
7
Torpenn ·

A l'abordage !

Il y a des gens qui croient qu'avant Pirates des Caraïbes, les films de pirates n'existaient pas. Et pourtant, c'est le contraire, ce sous-genre du film d'aventure fut très actif à Hollywood dans la décennie 1940 jusqu'au milieu des années 50 avant de tomber en désuétude. Ce film est un superbe petit classique du genre au Technicolor flamboyant, qui propose aventure et... Lire l'avis à propos de La Flibustière des Antilles

15 46
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Tourneur azurement

Jacques Tourneur, dans Anne of the indies, filme son héroïne, incarnée par une incandescente Jean Peters, comme le Sheba Queen, son flamboyant navire : voile contre le vent, envers et contre tout, et tous, qui sème le chaos, chante et danse un opéra comme Wagner dirigeait une walkirie. D'un feu divin. Qui fulmine, prête à déclencher les enfers. Le poignet sûr prompt à dégainer son épée, et sa... Lire l'avis à propos de La Flibustière des Antilles

3 1
Avatar NexusSix
7
NexusSix ·

Critique de La Flibustière des Antilles par BaNDiNi

Bien longtemps avant Johnny Depp, le film de pirates existait et brillait même de mille feux. C'est certes moins glorieux niveau effets spéciaux mais le film n'a pas a s'empourprer façon Rackham tant il remplit parfaitement son quota : action, aventure, romance et Barbe-Noire. Le tout embobiné par Jacques Tourneur. Un film de Dernière Séance plein de charme. Lire la critique de La Flibustière des Antilles

8
Avatar BaNDiNi
8
BaNDiNi ·

Ha j'ai enfin trouvé un bon Tourneur

Voici un beau film de pirate avec une femme dirigeant d'une main de fer une bande de soudards. Jean Peters incarne à merveille cette pirate à la fois femme de caractère, mais aussi fragile face à l'homme qu'elle aime. Malgré son âge, La Flibustière des Antilles se regarde toujours avec grand plaisir. Lire l'avis à propos de La Flibustière des Antilles

3 3
Avatar AMCHI
8
AMCHI ·

Flamboyante Flibustière

Un très beau film d'aventures, aux couleurs radieuses et à la mise en scène de grande qualité. Après nous avoir ébloui avec sa période "fantastique", Jacques Tourneur revient en très grande forme pour nous offrir ce magnifique divertissement, plein d'énergie et d'émotion. Le cinéaste prend le temps de s'intéresser à ses personnages et les rend tous captivants, notamment celui de l'héroïne,... Lire la critique de La Flibustière des Antilles

3 1
Avatar Caine78
8
Caine78 ·

LA FLIBUSTIÈRE DES ANTILLES de Jacques Tourneur

Jacques Tourneur s’est installé aux Etats-Unis depuis 1935. « La flibustière des Antilles » est son 18ème film hollywoodien. Jacques Tourneur bénéficie d’un scénario qui pour la première fois met une femme dans le rôle de chef de bande de pirates. Le titre parle de flibusterie mais ce doit être une licence poétique. Il s’agit bien plus de piraterie. Et de la plus ombre. Car la femme pirate... Lire la critique de La Flibustière des Antilles

2
Avatar littlebigxav
7
littlebigxav ·

Critique de La Flibustière des Antilles par Ninesisters

Je suis comme ça : je vois un nom de film que je ne connais pas, je me renseigne, ça me donne envie, je regarde. Je marche à la curiosité. Pourtant, je crois bien qu'il s'agit de mon premier Jacques Tourneur ; j'ai bien Cat People qui m'attend depuis des lustres, mais que je n'ai pas encore vu. L'histoire : Anne Providence fait régner la terreur sur les mers des Caraïbes à bord du Sheba Queen.... Lire la critique de La Flibustière des Antilles

3 2
Avatar Ninesisters
6
Ninesisters ·
  • 1
  • 2