Petite Passe dans la forêt.

Avis sur La Forêt

Avatar Jb_tolsa
Critique publiée par le

C'est Marjorie. Elle vit à Los Angeles avec son mari qui fait la doublure de Bradley Cooper, pendant que sa soeur jumelle fais son bail à Tokyo, entre défonce et heavy métal sauce Justin Nozuka.
Elle est prof des écoles, et trouve rien de mieux pour éviter une sortie scolaire relou avec des Japonaises effarouchées que de se perdre dans la Forêt Fujï. Le bail, c'est que la forêt est méchamment squattée par des fantômes qui paient que dalle en sous-location de la caverne et des maisons en bois. Ils voient donc d'un mauvais oeil les campeurs dans leurs tentes fluo qui défèquent à même le sol et nettoient jamais les restes de leurs repas. Du coup ils les tuent. Çà fait d'une pierre deux coups, vu que chaque personne tuée dans la forêt rejoint leurs sordides rangs pour agrandir leur Rave partie.

Marjorie laisse son keum peinard dans son fauteuil à LA et prend un avion direct pour sauver sa soeur qui s'est retrouvée piégée dans la forêt. C'est qu'elle a de la maille la Marjorie. En plus, c'est une américaine qui respecte rien de rien à la culture des autres, et qui bitte que dalle ni à la culture japonaise (faut dire qu'ils enterrent pas leurs morts, çà pue), ni à la langue.
Du coup, saut périlleux arrière, elle tombe sur un explorateur Australien musclé et qui a fait trois ans de LEA spé langues asiatiques. Une aubaine ! Après l'avoir sucé dans les toilettes du bar le plus proche, elle lui demande de l'accompagner dans son périple. Lui, il a le pantalon aux genoux et un bac+4 en Bukake spécial forêt, alors il dit oui, le con.

Ils trouvent un croque mort spécialisé dans le trekking SM, et partent dans la cambrousse trankilou pépère, avant de trébucher sur les affaires de Marylou, la jumelle presque décédée. Le guide a peur de la nuit et ne sais pas faire du feu, alors il se casse retrouver ses bambins. çà tombe bien,
Super-Aussie a été scout en CM2, du coup il fait des pieds et des mains pour l'impressionner et
-enfin- la sauter. Elle, elle fait sa bitch et va se coucher à 22h après deux trois marschmallows. Il s'endort seul, la main sur la bite.

Le lendemain, après multiples jumpscares et rêves érotiques à la con, le couple décide de rentrer. La forêt prend alors l'apparence d'une petite japonaise creepy à la jupe courte, et retourne Marjorie contre son amant.

Plus du tout confiante, elle se casse après l'avoir traité de mauvais coup et de bite molle, mais tombe malheureusement dans un trou dans lequel 10 fantômes essaient de la violer sévère. Comme çà lui fait pas très plaisir, elle rappelle son Dom Juan, qui la sauve encore une fois (aaaah, le pouvoir du sex-appeal de la salope...).
Comme elle est droguée au champy hallucinogène vénère et qu'elle est pas reconnaissante du tout, elle le plante à coup de couteau en plein coeur.

Ni vu ni connu après avoir épanché ses pulsions sexuelles morbides, elle se teint les cheveux en noir et sort de la forêt sans problème pour rejoindre son mari et les policiers qui la cherchaient partout.

(Dans ma liste des films d'horreurs parodiés, sur le même thème que "c'est marjorie..." : http://www.senscritique.com/liste/Le_film_d_horreur_involontairement_drole/1275512)

La suite de l'histoire de Marjorie : http://www.senscritique.com/film/Nos_souvenirs/critique/72129471

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4664 fois
29 apprécient · 5 n'apprécient pas

Jb_tolsa a ajouté ce film à 1 liste La Forêt

Autres actions de Jb_tolsa La Forêt