Wakusei Daisenso

Avis sur La Guerre de l'espace

Avatar Julien Marcel
Critique publiée par le

La note montre bien à quel point on ne peut parfois pas combattre sa non-objectivité. Ce film a bercé mon enfance, je l’avais en vidéocassette VHS. Je l’avais tellement regardé que la bande a commencé à se détériorer à mon grand désarroi. Lorsque Internet a bouleversé nos habitudes et transformé nos supports de lecture, je me suis mis en tête de rechercher tout ce qui avait pu forger mon imaginaire. Cela allait aussi bien des génériques de dessins animés, en passant par l’intégral des Tex Avery, sans oublier des dessins animés improbables tels que le Baron de Münchausen (de Jean Image) ou autre Flash Gordon. Mais autant je pus rapidement, grâce à mon sens aiguë de la recherche et à mon fidèle modem ADSL Alcatel Speed Touch (que de souvenirs =^_^=), retrouver ces bijoux d’un ancien temps, autant la guerre de l’espace fut une recherche qui longtemps, très longtemps me parut veine …

Pour la petite histoire, je l’ai d’abord retrouvé sur un site marchand japonais en mode DVD dézoné puis ensuite en download dans un forum improbable (ce qui m’a permis de verser ma petite larme en pouvant réentendre 30 ans après, ces voix qui avaient bercé mes années de CM1 et CM2).
Voilà ça c’est pour le côté peu objectif de ma critique, parce que si on parle du film en tant que tel, on se rend compte que nos yeux d’enfant …

Parlons d’abord de l’historique du film, il a été produit par la Toho (Godzilla et ses potes), et réalisé par Jun Fuduka, avec un tournage global de … 2 mois. Et ça se sent !

Ce film est une réponse à la grande réussite commerciale du premier épisode de Star Wars, et le moins que l’on puisse dire c’est que la comparaison est douloureuse (en tout point de vue d’ailleurs). Décors, effets spéciaux, bruitage, costumes …

Le pitch est simple. Une armée de supers vilains extraterrestres décide d’envahir notre planète, la leur étant carbonisée. Ces super vilains établissent leur campement sur Vénus (c’est des ouf) et balancent des petits vaisseaux spatiaux, genre petits OVNIS, qui détruisent tout ce qui ressemble à de la construction humaine.

Mais heureusement les Nations Unis, par l’intermédiaire des Japonais, ont construit un super vaisseau. Objectif affiché, botter le train aux vilains cachés sur Vénus. Avec en tableau final, un affrontement entre les deux vaisseaux.

C’est moche, c’est kitch, les jeux d’acteurs sont vilains. C’est creux, ça sent les effets spéciaux des feux de l’amour. Mais m’en fou, je kiffe. Je tenterai plus tard de forcer mes enfants à le regarder, afin que ce film traverse les générations.

La musique est quant à elle (toujours en objectivité) terriblement jouissive. C’est de la soul, funk à l’américaine, mais faite par des Japonais. En gros hyper seventies, mais que voulez-vous j’adore.

En bref, c’est un film qui se voulait l’égal de l’œuvre de George Lucas. Évidemment il n’y a pas lieu de comparer, je pense que nous devons être 17 dans le monde entier à aimer ce film, mais je ne pouvais pas le laisser tomber dans l’oubli.

Il vous sera difficile de le trouver aujourd’hui, mais un coup de youtube vous en donnera une Bande annonce alléchante ….

See ya

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 240 fois
1 apprécie

Autres actions de Julien Marcel La Guerre de l'espace