Ou Star Wars: La Guerre des Étoiles

Avis sur La Guerre des étoiles

Avatar Narloc
Critique publiée par le

...ou encore Star Wars Épisode IV: Un Nouvel Espoir

Je n'ai que 16 ans (2015), je n'ai donc pas découvert l'épisode IV au cinéma. Pourtant même là, en cette première partie du XXIème siècle, j'ai été bluffé par ce film ! Malgré des effets spéciaux vieillissant, on reste subjugué par ce qui nous entoure.
MAIS! Commençons par le commencement.
Après ce fameux texte défilant, symbole suprême de la saga, nous sommes dès le début introduit à un monde en guerre. Le premier plan que l'on voit est celui d'un petit vaisseau se faisant canarder par un vaisseau bien plus grand. Des soldats entrent et exterminent tous les passagers à la recherche d'une princesse ayant volé les plans de ce qu'ils appellent l’Étoile Noire (Death Star en anglais). Attendez ! Quoi ? Une princesse ? On était pas dans une histoire de science-fiction ? J'avais déjà des doutes avec le textes avant le générique d'ouverture... Il y a bien longtemps... Ça se passe donc dans le passé...
Bref, passons. Avant que la princesse soit capturée, elle donne à un petit robot nommé R2D2, les plans. Ce robot accompagné de son acolyte C3PO (ou Z6PO pour les frenchies) tombent sur une planète désertique et sont vendu à un fermier.
On y découvre un jeune garçon nommé Luke s'ennuyant à mourir dans sa ferme rêvant d'aventure.
Le petit robot révèle qu'il doit donner impérativement un message à un certain Obi-Wan Kenobi qui serait son ancien maitre. Le garçon refuse de l'accompagner car il est coincé à cause de ses responsabilités de fermier. Le petit robot s'enfuit alors pour rejoindre son propriétaire. C'est là que va alors commencer une aventure extraordinaire pour un garçon ordinaire...
Si dans les grandes lignes, cette histoire vous rappelle quelque chose, c'est normal... Voici le schéma de base du Voyage du héro! De (très) nombreux films utilisent ce schéma surtout dans la fantaisie. Car malgré le fait qu'il a été "crée" en 1949 par Joseph Campbell, c'est parce-que ce schéma a beaucoup été utilisé depuis l'antiquité.
Revenons au film. Bien sûr avec les similitudes avec beaucoup d'autres films ou livres, on peut se dire que Star Wars est un film banal ressemblant à beaucoup d'autres... Déjà je vous interdis de sortir ces mots de votre bouche !!! Tut ! Fermez là !
C'est bon ?
Donc, non ce film n'est pas banal, déjà parce-que en tant que film, il a été dans les premier à l'utiliser, puis tout le reste est assez original !
Pour commencer, on remarque rapidement que Star Wars n'est pas simplement un film de science-fiction; ce genre est mélangé avec de la fantaisie! Avec ces vaisseaux spatiaux, ces planètes, ces pistolets lasers, on se retrouve avec une force mystique, des chevaliers, une princesse, une arme plus ou moins magique, etc.

Je ne devrais pas, mais je dois vous parler de la prélogie. On a souvent critiqué le fait que les personnages sont moins attachants dans les épisodes I, II et III. Et je dois dire, qu'ils n'ont pas tort. J’ai beau défendre la prélogie, il faut avouer qu'à aucun moment on retrouve cet aspect de groupe sympathique : une dream team, si je peux employer un dialecte un peu osé.
La preuve avec toute la partie dans l’Étoile Noire, quand le groupe est réuni pour la première fois, on assiste à un enchainement de punchlines qui sortent à la pelle. On a pas une seconde sans que l'un d'entre eux ne sorte une pic à l'autre.

  • C'est ça votre plan?
  • Ne dites pas ça à moi, c'est luke le cerveau!

Ou encore:

Quel idée merveilleuse que de se jeter dans les ordures. Quelle belle odeur vous nous donnez princesse !

Je trouve même que les personnages en deviennent presque cartoonesque. Leurs cris et leurs mouvements proche des Looney Tunes vous feront souvent rire. Rien que la scène avec Han qui tire sur les parois du compacteur de déchets vous feront rappeler un épisode avec Bugs Bunny pour pousser l'hyperbole. On ne revoit plus vraiment ça dans les opus suivants. Pas qu'il n'y ait plus d'humour, mais cela est moins présent.

Si je ne devais retenir qu'une seule chose... UNE SEULE, ce serait bien évidemment la musique... C'est John Williams, donc c'est forcément parfait... Je suis sûr que sans lui, des scènes qui sont resté dans les mémoire, comme celle où Luke regarde le coucher de deux soleils ou la bataille finale aurait eu moins d'impact sans le maestro.
En parlant de la bataille finale, malgré qu'elle soit loin d'être la meilleure de la saga, elle reste excellente, avec une monté de tensions avec la mort successive du groupe et de l'arrivé de Dark Vador ! Le plus grand méchant de l'histoire du cinéma (d'après moi et surement une grande partie de la population vivante... Mais je ne juge pas les autres...). Pourtant ce n'est pas réellement l'antagoniste principale de cet opus. Non, ici c'est le Grand Moff Tarkin qui prend toutes les décisions pour écraser les rebelles. Celui planifie tout, ce n'est pas Vador... Cela se voit même jusqu'au générique de fin où l'interprète du grand Moff apparait même avant Alec Guinness (Ben Kenobi) !

Je n'ai jamais considéré l'épisode IV comme le meilleur de la saga, loin de là, mais c'est le premier à être sortie, il sert à introduire l'univers, poser l'intrigue. Comme beaucoup de premier film. Et il le fait magnifiquement bien ! Merci à toi vieil oncle Lucas de nous avoir ouvert à un univers plus grand et extraordinaire... Même si Disney a effacé tout l'univers étendu (c’était le coup de gueule du jour...)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 548 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Narloc a ajouté ce film à 7 listes La Guerre des étoiles

Autres actions de Narloc La Guerre des étoiles