Tom Cruise vs scénariste pourri vs morveuse insupportable

Avis sur La Guerre des mondes

Avatar auty
Critique publiée par le

Steven Spielberg, c'est quand même pas le premier venu. Le type est à l'origine de plusieurs films cultes (Rencontre du 3ème Type, boudiou !) et a déjà fait ses preuves quand à sa capacité à adapter un roman en film (Jurassic Park). On peut donc légitimement partir confiant et se dire qu'il ne se viandera pas comme son prédécesseur dans le difficile exercice de l’adaptation. Et pour mettre toutes ses chances de coté, quoi de mieux que rapatrier Tom Cruise, qui reste un super acteur quoi qu'on en dise.

Et Tom assure en père de famille laxiste, celui auquel on n'irait pas confier son gosse. D'ailleurs, ceux-ci ne veulent pas de lui, entre le grand rebelle qui ne va pas servir à grand chose dans le métrage, et l'abominable gamine qu'il va se coltiner jusqu'au bout. Parce que oui, parlons-en de la Dakota Fanning, alias soi-disant l'une des actrices les plus douées de sa génération. Elle a beau avoir déjà un CV long comme le bras, elle est juste insupportable. Probablement la plus jeune Scream Queen du cinéma. Elle hurle, reste figée sur place, hurle à nouveau, fait les gros yeux, hurle encore, fait une crise dans un moment critique où son père à un peu autre chose à foutre que la bercer, hurle une énième fois, et les moments où elle est calme et n'hurle point, c’est pour sortir des conneries du genre "mon écharde va sortir toute seule de mon corps, j'ai lu ça dans un livre lulz". Moi je pense qu'il faudrait remettre une médaille à ce bon vieux Tom pour avoir supporter cette merdeuse tout du long sans l'avoir balancé dans la nature pour la laisser crever. Parce que le casting au final, c'est un peu Tom versus le reste du monde.

Pas aidé notre acteur vedette, pas aidé non plus notre réalisateur à lunettes. Ouais, son scénariste à fait un peu n'importe quoi. Déjà, il y a une incohérence majeur énorme dans l’histoire. Les tripodes des extraterrestres ne débarquent pas via l'espace, mais était enterrés sous terre depuis des lustres, ce qui sous-entend que les belliqueux aliens avaient déjà foutu les pieds sur notre bonne vieille Terre. Comment, dans ce cas de figure, n'ont-ils point détecter la menace qui les attendaient ? Ils vont pas nous faire croire qu'ils sont pris de court, par surprise, "ha mais je vous jure, on savait pas, les ancêtres ils nous ont rien dit lulz". C’est juste... improbable. D'ailleurs à coté de ça, l'histoire va narrer la fuite de Tom et sa descendance pour retrouver son ex-femme, parce que la fillette nous rappelle entre deux hurlements à réveiller un mort qu'elle veut sa maman. Passionnant...

Il serait hypocrite d'ignorer les bonnes idées du film, car il y en quelques-unes. D'une part, les extraterrestres, au design intéressant et logique avec celui de leurs "méchas" (ouais, ça ressemble pas à des robots Gundam, mais le principe est le même). On sent qu'il y a eu un travail à ce niveau-là pour donner une cohérence artistique, et c'est réussi. Leur force supérieure est bien retranscrite, technologiquement nettement plus avancés, et totalement imbattable par nos moyens du bord . Mais malheureusement, montrer l'armée américaine en déroute sans un moment d’héroïsme glorieux ne se fait pas dans un fil américain,

et ceux-ci finiront par en abattre un, ce qui est inutile vu qu'il était condamné à court terme.

Il y a des plans visuellement intéressants, tels ces plans-séquences mélangeant prise de vue réelle et numérisation qui montre aujourd'hui fatalement le bond fait en dix ans en la matière. On retrouve ce fameux duel dans la maison en ruine, le gars les accueillant devenant la nuisance presque aussi dangereuse que celle au-dehors, donnant lieu à des passages d'une tension remarquable (la recherche de présence humaine via cette œil artificiel glissant tel un serpent dans tout les coins de la cave pendant que Tom et l'homme voulant en découdre se chahutent) et amenant à ce fameux point de non-retour pour le héros plutôt bien mis en scène, la présence de la petite apportant pour la seule fois du film une plus-value.

Alors, c'est divertissant dans ses scènes d'actions et de destructions massives, et majoritairement ennuyeux durant le reste du récit. De Spielberg, on s'attend à bien mieux, d'une adaptation d'un des fleurons de Wells, à quelque chose qui ne vient pas faire joujou avec le matos d'origine comme un apprenti laborantin. Parce qu'à ce niveau-là, Hollywood montre qu'il sait divertir, mais pour peu qu'on creuse la surface, on se retrouve avec du néant dans le meilleur des cas, et de la merde quand on est pas vernis. Et ce film, ben c’est un peu un mélange des deux. Je ne me rappelais pas grand chose de mon premier visionnage, je comprends maintenant pourquoi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1055 fois
5 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de auty La Guerre des mondes