Le nerf de la guerre

Avis sur La Guerre des mondes

Avatar Nick_Cortex
Critique publiée par le

Dans la vie, il y a des choses qui s'expliquent difficilement. Pourquoi la file d'attente de la caisse d'à côté va toujours plus vite. Pourquoi les choses se trouvent toujours au dernier endroit auquel on puisse penser. Pourquoi il y a trop de pigeons parmi nous pour aller voir Cinquante Nuances de Grey au cinéma et le faire cartonner au box-office. Parmi toutes ces questions existentielles et épineuses, il y en a une que je me pose tout particulièrement : "Pourquoi La Guerre des Mondes de Steven Spielberg est un film aussi sous-estimé".

Pourtant, c'est très certainement, en ce qui me concerne, l'un des films les plus efficaces de Tonton Spielberg. Et Dieu sait à quel point je porte ce grand gaillard et ses films dans mon cœur. Les gens n'y auraient t-ils vu en La Guerre des Mondes qu'un simple film d'invasion extra-terrestre sans âme et sans saveur ?

J'y ai vu beaucoup plus en ce film. Un film brillant et personnel où Spielberg met tout son talent à exécution. Déjà, rien que la scène où les extra-terrestres attaquent pour la première fois en désintégrant les gens en masse. L'ampleur de la scène est saisissante. L'humanité en fuite n'a jamais parue aussi prenante à voir. L'atmosphère est lourde, la musique effacée. Juste des images de gens qui fuient la menace inévitable, pris de panique. Et au milieu, Tom Cruise, le loser magnifique du film (très bon dans son rôle), qui part avec le reste de l'humanité en exode pour nulle part, avec ses enfants. On aurait été chez quelqu'un comme Roland Emmerich, le héros et ses alliés seraient allé botter le derrière des extra-terrestres bien comme il faut. Steven Spielberg, lui, préfère filmer un gars lambda. On s'identifie facilement à lui parce qu'il est tout ce qu'il y a de plus normal. Et il fait comme les autres, il fuit.

Avec ce film, Steven Spielberg touche bien entendu au spectaculaire, mais il le fait très proprement, et pas pour un film de science-fiction sans âme. Clairement, on voit une certaine vision de l'Amérique post-11 septembre, en fait vous pourriez remplacer les extra-terrestres par une grande menace terroriste ou par les envahisseurs en pleine guerre mondiale que ça serait presque la même chose (bon, à quelques détails près évidemment). Mais le film n'en fait pas des caisses dessus et du coup, le message passe tout seul, et ça rend aussi le ton global parfaitement réaliste.

Il faut surtout voir ce film pour cette effrayante vision de l'humanité, ici complètement (naturellement) dépassée par les événements. Il y en a qui sont prêt à tout pour défendre ceux qu'ils aiment (le personnage de Ray joué par Tom Cruise donc, prêt à tout pour défendre ses gosses malgré ses maladresses de comportement). Il y en a qui, au contraire, n'ont plus qu'un dicton : "Chacun pour soi et que le meilleur gagne". L'homme est devenu un loup pour l'homme et l'humanité se déchire progressivement non seulement de l'extérieur mais aussi de l'intérieur. Celui qui a une voiture au beau milieu d'une masse en pleine exode à pied a bien intérêt à surveiller ses arrières, et ça, Ray l'aura bien compris.

C'est dingue de voir avec quel brio Steven Spielberg filme l'homme ainsi que la foule qui l'entoure en pleine dérive sans vrai objectif, sinon la survie. Pas de point d'arrivée, juste une fuite perpétuelle pour échapper tant bien que mal à la menace, et pour ça, tous les moyens sont bons. Difficile de ne pas éprouver de la peine pour cette foule mendiante cherchant à tout prix à entrer dans la voiture de Ray, mais aussi de l'angoisse en voyant à quel point ils sont prêt à entrer dedans. Tout le monde doit surveiller ses arrières, sans jamais détourner son attention. Même celui qui a un flingue doit garder sa vigilance.

La scène dans la grange, avec le terrifiant Tim Robbins, est une des scènes les plus efficaces du film. La tension lors de cette scène est constante du début jusqu'à la fin, et particulièrement au moment où les extra-terrestres viennent fouiller la grange. J'adore cette scène, la maîtrise du calme y est impeccable, la menace se sent vraiment.

L'ensemble du film baigne dans une ambiance très pessimiste. Le réalisateur sait s'y prendre pour façonner une ambiance froide et grisâtre. Les décors sans vie sont brillamment utilisés, les effets spéciaux sont loin d'être un problème puisqu'ils sont réussis et propres, et la musique de John Williams contribue à l'atmosphère pesante. Atmosphère qui ne retombera jamais vraiment, pas même à la fin qui, même si elle est un peu rapide, conclue efficacement, en paraphrasant H.G. Wells lui-même tout en nous montrant une humanité déchirée qui ne pourra jamais réellement se relever de cette épreuve.

Finalement, mon principal problème avec ce film, c'est les enfants de Ray. Je ne vais pas vous mentir, la fille jouée par Dakota Fanning, j'ai eu plusieurs fois envie de la baffer. J'avais presque envie qu'ils finissent rapidement désintégrés, mais bon, j'imagine que sans eux, le scénario aurait été bien embêté.

Quoiqu'il en soit, je tiens en très haute estime cette Guerre des Mondes, et elle est loin de faire déshonneur à la carrière de Tonton Spielberg. C'est même très probablement ce qui se fait de mieux en terme de film d'extra-terrestres. C'est un vrai faux blockbuster mené de main de maître, aussi malin qu'angoissant. N'hésitez pas à lui (re)donner sa chance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2818 fois
62 apprécient · 1 n'apprécie pas

Nick_Cortex a ajouté ce film à 8 listes La Guerre des mondes

Autres actions de Nick_Cortex La Guerre des mondes