Affiche La Haine

Critiques de La Haine

Film de (1995)

Le Vinz dans la peau

Il m’a fallu 20 ans pour voir la Haine. Inconcevable pour moi de regarder un film sur les banlieues. J’allais forcément bouffer du « ça m’casse les couilles » et « va niquer ta mère » et, sans vouloir jouer ma bégueule, je ne mange pas de ce pain-là. J’ai une certaine classe. Une éducation, quoi. Putain de merde. Non et puis surtout, il était totalement... Lire l'avis à propos de La Haine

125 10
Avatar SmileShaw
9
SmileShaw ·

«L’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage.»

Il y a vingt ans de cela, un film embrasait la croisette, La Haine. Un titre concis définissant à merveille l’état d’esprit du film et de son jeune réalisateur de 28 ans, Mathieu Kassovitz. La haine, c’est le sentiment qui ronge de l’intérieur Vinz, jeune banlieusard de la cité des Muguets dans les Yvelines suite à une bavure d’un policier blessant gravement un... Lire l'avis à propos de La Haine

40 4
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

Critique de La Haine par Anna

Dans les années 90, il y avait Ophélie Winter, et Vincent Cassel, qui joue aussi bien la petite frappe que le grand bandit. Et même si toutes les zones 4-5-6 du RER y ont vu une apologie de la racaille, ce film est juste une vraie photo urbaine violente sans fards, sans démago, juste la ville toute nue et quelques paumés dedans. Depuis, je n'arrive plus à rester tranquille sur un escalator sans... Lire l'avis à propos de La Haine

87 16
Avatar Anna
8
Anna ·

Assassin(s) de la police

Dans la nuit tumultueuse, le feu et la violence règnent. Au coeur des ténèbres citadins de ceux qui vivent dans les confins. Confinés, parqués pour être peu à peu délaisser, stigmatiser et abandonner. A l’instar de la politique américaine avec sa fameuse politique d’abandon dont le symbole n’est autre que ces fameuses gigantesques tours appelés PROJECTS, La haine se veut une chronique... Lire la critique de La Haine

28 6
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
8
La-Li-Lu-Le-Lo ·

Vingt ans après : Rien ne change, ça empire

Hubert, Vinz' et Saïd, c'est la France black-blanc-beur trois ans avant l'heure. Celle de la fraternité factice du vingt heures sur les Champs Elysées qui fait beau à la une des journaux et dont on se ravit naïvement. C'est aussi la France black-blanc-beur d'avant la racaille et le kärcher. Les tribulations des trois demi-sels un peu branleurs sont filmées sous le signe du... Lire la critique de La Haine

37 5
Avatar Behind_the_Mask
7
Behind_the_Mask ·

La banlieue c'est pas rose, la banlieue c'est morose ...

"La Haine" est un excellent film d'auteur français réalisé et sorti en 1995 par Matthieu Kassovitz. Pour son 2ème long-métrage, le cinéaste va observer et scruter un microcosme assez peu représenté au cinéma. Il s'agit de la banlieue. Plus exactement, les quartiers difficiles dits "zones sensibles". Le contexte qui entoure la sortie du film fait état de quinze années de perturbations... Lire l'avis à propos de La Haine

26 10
Avatar TheStalker
8
TheStalker ·

Du fucking great Kassovitz

  1995. Mathieu Kassovitz réalise ce qui sera surement pour toujours son meilleur film. Avec La Haine, il obtient un résultat incroyable qu’il ne réitèrera jamais. Une sorte de magie qu’il cherche encore à retrouver en vain au point de se sentir l’homme le plus frustré du monde. Du coup, 17 ans après, il encule le cinéma français sur twitter après s’être débattu contre la fatalité sur le... Lire la critique de La Haine

30
Avatar Bertrand Roche
10
Bertrand Roche ·

Critique de La Haine par batman1985

"C'est l'histoire d'un homme qui tombe d'un immeuble de cinquante étages. Le mec au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer: jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien... Mais l'important c'est pas la chute, c'est l'atterrissage." Cette petite phrase, je dois l'avoir entendu des dizaines de fois dans ma vie. Symbole aussi d'une génération... Lire l'avis à propos de La Haine

27
Avatar batman1985
10
batman1985 ·

Paris by Night

Cette critique spoile le film La Haine. Plus de vingt ans après rien n'a changé. C'est avec ce constat amer que je ressort de mon revisionnage de La Haine. Avec ses dialogues incisifs, parfois loufoques, parfois remplis de vérité, le film reste encore d'actualité comme la voix de ceux que l'on écoute pas. Mais au delà d'une vision politique forte et sans concession... Lire l'avis à propos de La Haine

13 6
Avatar Venceslas F.
9
Venceslas F. ·

Le bitume avec une plume

Voilà nous y sommes, critique sur La haine en bonne et due forme (non), comme à mon habitude je raconte ma vie, c'est à ça que ça sert une critique non ? Alors revenons à une époque où le cinéma n'était pas encore la plus grande passion de ma vie, 31 mai 2005: 10 ans après la sortie du film (incroyable), 16 années passées sur Terre (osef), bref ma... Lire la critique de La Haine

23 3
Avatar Sullyv4n
10
Sullyv4n ·