Critiques de La Haine

Anna
8
Anna

Critique de par Anna

Dans les années 90, il y avait Ophélie Winter, et Vincent Cassel, qui joue aussi bien la petite frappe que le grand bandit. Et même si toutes les zones 4-5-6 du RER y ont vu une apologie de la...

il y a 12 ans

Sergent_Pepper
7

Chute des classes

Evénement de l’année 1995, La Haine a tout d’un film contextuel qu’il est assez curieux de revoir, ce que proposent les salles à l’occasion de sa restauration 4K. Parce que la situation n’a pas...

il y a 2 ans

moumoute
2
moumoute

J'ai préféré veuves en chaleur.

J'ai essayé de regarder La Haine quand j'avais 16 ans, et à cette époque tout le monde se servait sur la mule et mettait une semaine pour arriver à voir quoi que ce soit. Bien évidemment un petit...

il y a 10 ans

Zogarok
3
Zogarok

Les "bons" ploucs de banlieue

En 1995, Mathieu Kassovitz a ving-six ans, non pas seize. C'est pourtant à ce moment qu'il réalise La Haine. Il y montre la vie des banlieues, par le prisme de trois amis (un juif, un noir, un...

il y a 9 ans

Vincent_Ruozzi
9

«L’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage.»

Il y a vingt ans de cela, un film embrasait la croisette, La Haine. Un titre concis définissant à merveille l’état d’esprit du film et de son jeune réalisateur de 28 ans, Mathieu Kassovitz. La haine,...

il y a 7 ans

Behind_the_Mask
7

Vingt ans après : Rien ne change, ça empire

Hubert, Vinz' et Saïd, c'est la France black-blanc-beur trois ans avant l'heure. Celle de la fraternité factice du vingt heures sur les Champs Elysées qui fait beau à la une des journaux et dont on...

il y a 7 ans

Thomas_Dekker
3

La haine, c'est comme la banlieue : un cauchemar

Kassovitz s’aime. Il veut être génial et il se croit génial. Le problème c’est qu’il ne l’est pas. Chacun de ces plans est supposé étaler tout son génie. La haine est un navet, je le clame haut et...

il y a 10 ans

batman1985
10
batman1985

Critique de par batman1985

"C'est l'histoire d'un homme qui tombe d'un immeuble de cinquante étages. Le mec au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer: jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va...

il y a 11 ans

MrCritik
10

Du fucking great Kassovitz

  1995. Mathieu Kassovitz réalise ce qui sera surement pour toujours son meilleur film. Avec La Haine, il obtient un résultat incroyable qu’il ne réitèrera jamais. Une sorte de magie qu’il...

il y a 10 ans

Sullyv4ռ
10
Sullyv4ռ

Le bitume avec une plume

Voilà nous y sommes, critique sur La haine en bonne et due forme (non), comme à mon habitude je raconte ma vie, c'est à ça que ça sert une critique non ? Alors revenons à une époque où le cinéma...

il y a 3 ans