La haine colle à la peau.

Avis sur La Haine

Avatar Tetsuo-Shima711
Critique publiée par le

Critique du film:”la Haine”.

** Tout d'abord je tiens à préciser que c'est ma première critique sur ce site(et ma première critique tout court en fait) donc si vous trouvez qu'il ya des choses qui ne vont pas sur celle ci n'ésitez pas à me le faire savoir si vous en avez envie(cela pourrait me permettre d'en faire des meilleurs à l'avenir) .**

Ce film traite d’une population qui baigne dans la violence depuis toute jeune et qui donc ne va pouvoir se révéler au monde extérieur à la cité que par la violence et la brutalité.

Ce qui ma tout d’abord frappé et interpellé c’est que la haine attire la haine comme il est dit dans le film. Ces jeunes sont constamment dans un environnement anxiogène car il y a un véritable culte dans cette cité autour de la violence qu'elle soit à travers un langage cru ou bien même dans de la violence physique pur.
Ce que je voudrais dire par là et ce sera cela le démarrage et le point central de ma première partie de critique c’est qu’on assiste à une véritable ode à la violence .
En effet dans ce film on nous place dans cet univers de manière très brutale et cru.
Notamment , une scène qui m’a beaucoup marqué est la scène de fin ou les deux jeunes(said et vince) se font interpellés par les voyoux aux tendances punk(rencontrer au par avant) et qu’il revienne avec une arme pour se venger de l’humiliation qu’il ont subi; l’un d’entre tue vinz par accident et hubert qui été rester en arrière s’approche de lui et tous deux se mette en joug prêt à faire feux ,l’un pour se protéger et l’autre pour venger son ami. Je trouve cette scène particulièrement révélatrice de l’expression qui est énoncé dans le film par hubert qui,je trouve est très intéressante: la haine attire la haine.
On peut d'étayer notre propos en prenant l’exemple d’un enfant qui se fait harceler à l’école, il y’a des grandes chances que cette enfant arriver à un âge plus avancé et une envie de se venger.Cette colère grandit en lui comme la colère grandit en chacun de ces jeunes de cité qui savent que leurs ami c’est fait tuer par un policier: l’esprit de la vengeance naît, la haine appel à la haine.
Un enfant qui aurait subi des mauvais traitements durant l’enfance de la part des ses parents serait plus enclin à reproduire le schéma d’éducation violent qu’une autre personne car il n’aura connu que ce mode de fonctionnement, d’éducation; là aussi la haine engendre la haine, comme un héritage malsain intra familiale.

Dans ce film ce que l’on remarque également et ce que le veut nous montrer c’est que de vivre dans un environnement où il n’existe majoritairement que la violence favorise l’exclusion sociale, favorise cette coupure avec le monde extérieur.
En effet on peut voir que les expériences qu’ils ont vécus en ont fait en quelque sorte des gens “inadaptés” à toute conformité sociale . Ce que nous voulons dire par là et ce que nous montre brillamment le film c'est que ces jeunes sont incapables d’adoptés ce que l’on pourrait appeler une “attitude de façade”; aptitude qui est en effet cruciale pour une intégration à la société et que le fait de ne pas avoir cette compétence est un véritable handicap de mon point de vue.
Pour illustrer on peut par exemple comparer ces jeunes, dans une moindre mesure, avec le cas de certains soldats durant la guerre du viet name qui sont revenues complètement traumatisé au niveau mental et qui ne pouvait plus vivre normalement et adopté une attitude lisse et transparente (capacités de réflexion et de logique quasi absente, agressivité, syndrome de stress post traumatique…)
Cette difficulté à interagir de nouveau normalement avec les autres après avoir vécu un certains temps dans un environnement anxiogène nous rappelle le quotidien de ces jeunes, en effet celui-ci est moins violent et brutale que les expériences de guerre mais il se déroule sur un très long terme ce qui aurait des effets similaires, on le suppose.
On le remarque très bien dans les scènes où ils sont avec d’autres personnes d’un autre milieu social comme par exemple quand ils arrivent dans un vernissage ouvert au public avec des gens d’un statut social relativement supérieur au leurs ; au bout de quelques minutes ils se mettent déjà à se comporter de manière totalement inadapté ( technique de séduction cru et brutale vis-à-vis d’une jeune femme, moqueries et injures proférés en sortant de l’exposition).
On peut notifier également leur non-intégration pendant une scène ou vince sonne à l’interphone et au bout de quelques secondes commencent à s’énerver car il ne trouve pas le bon interlocuteur.
Enfin on le remarque dans d’autres nombreuses scènes notamment les confrontations avec les forces de l’ordre qui dans la plupart des cas ne se passe jamais bien.
Je trouve que le fait d’avoir voulu rattacher leur coupure sociale avec leur éducation et leur ambiance de vie du quotidien était une chose très intéressante et surtout réaliste.
Ce film pourrait à bien des égards nous rappeler le film american history X , qui racontent l’histoire de deux frères plongés dans les idées fasciste et extrémistes de leurs milieu familial à longueur de temps, leurs environnements font que ces frères sont au fur et à mesure rejetés par la société dans laquelle il vive car il la rejette eux même , par exemple le grand frère fait un séjour en prison après avoir commit un crime et n’est pas intégrée avec la plupart des détenus car ils sont issus d’une diversité ethnique différente de la sienne.

Enfin nous avons également trouver que le film était très réaliste et illustre bien le fait de chaque individu réagit différemment aux aléas de la vie et à la violence rencontrée dans cette dernière.
En effet on peut voir en vinz quelqu'un de très sûr de lui au premier abord mais c’est comme s’il se donnait un rôle pour cacher ses faiblesses multiples. A contrario hubert qui lui est très calme et serein ne se donne pas en spectacle comme vince , c’est là que l’on voit , je trouve, que chaque personne est différente dans sa réaction à l’agression extérieure.
Dans la vie de tout le jour on peut trouver des personnes ayant subi des choses abominables(maltraitance, abus sexuels, harcèlement scolaire..) mais est ce que pour autant toutes les personnes ayant subi des choses innommables se mette à adopter une attitude violente ? absolument pas; tout dépendra de plusieurs facteurs et la personnalité ainsi que le caractère, ont un rôle prédominant parmi cela.
On peut également rappeler la scène avec vinz qui regarde un règlement de compte entre deux jeunes de sa cité , j’aime particulièrement la scène car grâce au plan de caméra on peut voir en vince la stupeur dans ses yeux .Et je pense que c’est ce que le réalisateur a voulu faire ressortir à travers la scène, c’est le fait que vince réagit à la violence en la glorifiant ,en la mettant sur un piédestale et en en faisant sa divinité, sa raison d’exister.
On peut en ce sens le comparer ,bien sûr à moindre échelle , à Robert de Niro dans taxi driver , ce personnage tourmenté et torturé par une ville violente et sans justice ; il est évident que ces deux là ont un point commun: ils ont décider de faire régner l’ordre à leurs façon et veulent le faire par la force.
On peut également enrichir la comparaison avec de Niro notamment en citant différents passages comme: quand vinz se regarde dans son miroir et qu’il “s’amuse” à dégainer une arme imaginaire, cette scène nous renvoie directement à la fameuse scène de De Niro seul devant son miroir à se préparer à une future altercation avec un loubard.
Vinz est du côté des loubards (que De niro(travis bickle dans le film) déteste) mais tous deux se rejoignent en un point : ils rêvent de justice, leurs justice, leurs idéales.

Pour conclure , je peux dire que j’ai trouvé ce film saisissant de réalisme et de pertinence ,qu’il permet de dénoncer l’abandon d’une société vis à vis de ces propres enfants, des enfants bâtards que l’on ne pourrait regarder dans les yeux trop longtemps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 161 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Tetsuo-Shima711 La Haine