Advertisement

La guerre de Bergman

Avis sur La Honte

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Bergman aime bien pénétrer la psychologie de ses personnages. Ici il se plaît à nous montrer un couple en crise. La guerre sert un peu de métaphore au couple. Ou bien est ce l'inverse?

Les différentes scènes du film sont indéniablement réussies tant dans l'écriture très brute que dans la mise en scène réfléchie. Ce qui m'a gêné c'est plutôt l'ensemble de ces scènes mises bout à bout. Il n'y a pas vraiment d'intrigue. Juste une série d'évènements discontinus. Enfin, il y a un lien, oui, celui de la guerre, celui du couple qui se déchire. Et il y a aussi des conflits à chaque scène. Mais il n'y a pas un objectif principal qui permette au spectateur d'anticiper ce qu'il se passera dans 20 minutes. Les personnages creusent l'histoire sans savoir où aller. Le réalisateur aussi. D'ailleurs, symptome de cette absence de fil conducteur, il y a bien trop de fondus au noir dans la deuxième moitié du film. Donc, moi, ça m'a ennuyé. Mais je le répète, il y a de belles choses dans ce film. Et l'évolution des personnages est bien construite. Ces jeux de puissance et de domination qui basculent m'ont plu. Tout comme cette utilisation du son, finalement bien plus spectaculaire que n'importe quel effet spécial. Le son permet en fait de rentrer dans la tête des personnages et de mieux partager leurs souffrances psychologiques ; si la terreur avait été visuelle (avec le budget qui suit) nous aurions eu un sentiment de peur différent, plus physique que mental.

Bref, Bergman et sa troupe sont doués, mais pour ce film-ci, il me manque une continuité dans l'histoire pour pouvoir l'apprécier. Je suis donc mitigé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 451 fois
2 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Fatpooper La Honte