Affiche La Jeune Fille au carton à chapeau

Critiques de La Jeune Fille au carton à chapeau

Film de (1927)

  • 1
  • 2

Barnet est sans bavure.

Premier vrai film de Boris Barnet, génie du cinéma soviétique. Un muet hivernal de toute beauté réalisé pour vanter les mérites des bons de l'Etat, sorte de loterie. Inutile de dire que l'ami Boris s'en fiche pas mal et que tout est, ici, prétexte à montrer la vie des petites gens entre deux gags hilarants. Natacha, jeune chapelière qui ne quitte pas son carton (c'est fou comme ça sert à tout,... Lire l'avis à propos de La Jeune Fille au carton à chapeau

38 36
Avatar Torpenn
9
Torpenn ·

Tendresse hivernale

Tout commence dans une petite maison non loin de Moscou où Natacha mène une vie calme et heureuse en fabriquant des chapeaux. Mais très vite, un de ses voyages dans la capitale soviétique va lui faire rencontrer du beau monde qui va peu à peu, chambouler sa paisible existence... Dès l'ouverture et l'entrée dans la maison et la vie de Natacha, Boris Barnet nous plonge dans l'hiver... Lire la critique de La Jeune Fille au carton à chapeau

24 6
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Des sourires et des hommes

3ème Festival Sens Critique, 1/16 Alors qu’elle nettoie les carreaux, la servante manque de tomber : son équilibre instable fait soudain douter de son rapport à la gravité, et on l’assiste à une ébauche d’envol. Cette touche pastel de poésie est l’une des centaines qui constellent le récit, et symbolise bien son parti pris : rivé au réel, composant avec lui, il ne cesse de le prendre comme un... Lire la critique de La Jeune Fille au carton à chapeau

16 12
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Critique de La Jeune Fille au carton à chapeau par Bestiol

L'histoire est cousue de fil blanc, avec des intrigues en pâte à modeler (l'aimera, l'aimera pas?) et des rebondissements pas, oh, mais pas du tout prévisibles (qui c'est qui gagne à la loterie des emprunts d'État à la fin?), et on s'en tape, l'intérêt ce sont les gags burlesques mais chiadés quand même, la découverte de la vie en 1927 (c'est donc vrai qu'ils écrasaient — pas très bien! —... Lire la critique de La Jeune Fille au carton à chapeau

10 1
Avatar Bestiol
7
Bestiol ·

Le Chapeau Ambulant

Comment suis-je tombé sur toi, petit film méconnu de Boris Barnet ? J'errais sur SensCritique à la recherche de films pas trop longs, idéals quand on a peu de temps ou que l'on désire simplement se détendre une petite heure. Et il faut dire que pour répondre à ce genre d'attentes, le cinéma du début du XXe siècle est une vraie mine d'or ! Voilà comment j'ai... Lire l'avis à propos de La Jeune Fille au carton à chapeau

11 8
Avatar WeSTiiX
7
WeSTiiX ·

Choupi Chapeau

La Jeune Fille au carton à chapeau n'est pas un film qui prête à la dissertation. L'histoire est simple et attendue (des bourgeois fraudent l'inspection du logement et demande à leur locataire et employée Natasha de venir plus souvent. Peu après, elle rencontre un sans-abris qu'elle épouse pour qu'il puisse jouir du logement) et la construction pose les bases d'une comédie somme toute classique... Lire la critique de La Jeune Fille au carton à chapeau

5 1
Avatar Nolwenn-Allison
9
Nolwenn-Allison ·

Critique de La Jeune Fille au carton à chapeau par Ygor Parizel

Un étonnant long-métrage soviétique avec une histoire plus proche d'une des bleuettes sentimentales de Griffith que des pamphlets révolutionnaires d'Eisenstein. Il s'agit d'une comédie qui voit une jeune modiste s'amouracher d'un sans-abri alors que ses patrons lui donnent du fil à retordre avec son logement. À quelques infimes détails près cette intrigue douce pourrait aussi bien se dérouler... Lire l'avis à propos de La Jeune Fille au carton à chapeau

Avatar Ygor Parizel
7
Ygor Parizel ·

Burlesque russe

J'ai eu l'occasion de voir ce film en ciné'concert avec un pianiste particulièrement doué, plein de vitalité, qui improvisait par moment tout en respectant le film. Je le cite " j'ai l'impression lorsque je joue de former un duo avec Boris Barnet " Et c'est le cas. Sans se faire oublier et loin s'en faut, sa composition collait parfaitement avec le film c'était fabuleux. Bon, concernant le... Lire la critique de La Jeune Fille au carton à chapeau

Avatar Atomka
8
Atomka ·

Slapstick à la russe

Précédente vision 24.09.2009 : Au prétexte de promouvoir un emprunt d'État avec loterie (la NEP bat son plein), Barnet conçoit une merveille de comédie qui tout en respectant certaines humeurs de son temps (les "propriétaires-capitalistes" sont traités avec peu d'égard...) le dépasse par son génie visuel, comique en particulier. Le début est à ce titre frappant, la course de Fogelev vers sa... Lire la critique de La Jeune Fille au carton à chapeau

Avatar JM2LA
9
JM2LA ·

Critique de La Jeune Fille au carton à chapeau par Saugom

Sympathique petit film muet russe que cette Jeune Fille au Chapeau. Alors oui c'est relativement agréable à regarder, en plus c'est rythmé, pas trop long, etc., mais pour autant c'est très loin d'être hilarant, ou alors j'ai du mal à rire devant ce genre de gags. On peut être attendri, sourire un peu, etc. mais j'attends encore de voir quelqu'un vraiment rire aux éclats devant ce genre de films.... Lire la critique de La Jeune Fille au carton à chapeau

Avatar Saugom
6
Saugom ·
  • 1
  • 2