Dream Dream Land

Avis sur La La Land

Avatar ArtWind
Critique publiée par le

Ayant fortement entendu parlé du fameux "La La Land" de Damien Chazelle, j'ai décidé de visionner le film dans des conditions optimales. Et forcé d'admettre qu'il mérite complètement (et plus) la haute estime que la plupart lui porte…

Nous présentant la ville envoûtante de Los Angeles sous tous ses angles (musicalement et visuellement), Le film est une douce comptine qui nous décrit l'évolution de deux artistes amoureux dans l'Hollywood moderne. C'est donc à travers des décors impressionnants et une photographie splendide misant sur de très beaux tons bleu/mauve, que nous suivons l'avancée positive ou négative des deux amants.

Il y a tout d'abord une adéquate Emma Stone dans le rôle de Mia : jeune actrice en devenir promettante mais qui manque quelque peu de confiance en elle. Avec ce personnage, elle nous évoque l'espérance de travailler dans le cinéma Hollywoodien, domaine malheureusement très peu accessible de nos jours.

Cependant comme le film veut se montrer comme une ode à la joie et à l'espoir, Mia finiras par réaliser son rêve au détriment de l'homme qu'elle aime. Un beau compromis qui démontre néanmoins qu'il faut presque toujours faire des sacrifices pour faire de l'illusion une réalité.

Emma Stone fournit donc une interprétation très convaincante de la jeune femme, autant douée pour enchaîné des répliques dans des scènes de dialogues dramatiques que pour danser et chanter dans les très beaux plans séquence de comédie musicale.

Ce sont pour moi les scènes d'entretien de casting qui permettent le mieux de prouver son talent, avec des surinterprétations très biens gérées et une mise en scène mettant bien en valeur son talent d'actrice (référence aux plans d'assombrissement du décor en arrière-plan, technique permettant une meilleure concentration du spectateur sur le personnage d'Emma Stone et ses excellents monologues).

Passons maintenant à Sebastian, un pianiste amoureux de Jazz qui lui démontre un sens des rêves plus particulier. En effet le jeune homme est très attachée à ce style de musique qui s'éteins progressivement dans l'époque contemporaine. Indiquant donc un besoin de promouvoir sa passion, Sebastian est un résistant aux temps modernes et souhaite afficher son rêve, à savoir faire perpétuer l'engouement autour du Jazz. Tout au long du film il peinera tout comme Mia à accomplir son objectif, naviguant dans les eaux trouble d'Hollywood et son lot de difficultés. Ryan Gosling passera alors lui aussi part toutes les émotions, jouant sur la positivité comme dégageant un peu de pessimisme par moment.

Sauf qu'encore une fois "Dream Dream Land" nous rappelle que tout est possible, même les rêves les plus fous. Sebastian réalisera lui aussi son magnifique rêve en dépit de l'amour de sa vie. Personnellement et par conséquent, le film m'a beaucoup fait réfléchir sur ce dilemme : Amour ou Passion ? La La Land laisse encore une fois le choix au spectateur en montrant une scène finale qui semble faire gagner la passion mais qui évoque néanmoins un amour perdu à travers les belles rêveries de Mia (un poil longues je trouve mais sympathiques tout de même grâce encore une fois à la créativité artistique apportée).

Des histoire donc à peu près similaires pour les deux protagonistes, qui explore chacun un domaine artistique de façon poétique.

Or au delà de cette poésie scénaristique, La La Land est avant tout une œuvre musicale et visuelle. Il y a par exemple le très réussie plan séquence d'introduction qui le prouve, misant beaucoup sur son champs de couleurs vives et joyeuses, sentiment qu'évoque la musique simultanée "Another Day Of Sun". Mais bien sûr il y aussi et surtout le très beau morceau "City of Star", qui lui s'apparente parfaitement avec la photographie crépusculaire et lumineuse accordé à la cité des anges. Les décors nocturnes ne sont d'ailleurs pas un choix très étonnant qu'en on sait que la nuit est une période qui harmonise les rêves (élément central du film je le rappelle). Et comment ne pas rêvé devant ses chorégraphies chantantes dans le quartier toujours aussi féerique d'Hollywood…

En bref La La Land est une œuvre qui, malgré ses quelques longueurs (dont j'ai presque oublié de faire mention plus haut désole mais qui est aussi le seul défaut que je lui trouve pour dire que l'œuvre n'est pas parfaite ^^'), parlera je pense à beaucoup de personnes. Qui n'a jamais rêvé de travailler dans la musique, la danse ou le cinéma ? D'explorer la ville de Los Angeles sous le même angle que Sebastian et Mia ? Ou encore de réaliser son propre "rêve américain" ? Enfin comme dit dans le titre nous sommes tous sans exception (en tant que spectateur) intégré dans ce monde magique qui malgré sa réalité peut nous paraître illusoire...

Note : 10/10 : Une épopée fabuleuse et magistrale

P-S : Cela fait maintenant presque deux mois que j'ai eu la chance de découvrir ce chef d'œuvre qu'est La La Land et je n'arrête plus d'y repenser. Au point même que maintenant il a une place si forte, si puissante et si marquante dans ma vie de cinéphile qu'il a désormais l'honneur de figurer parmi mes 10 films préférés all time. J'ose espérer qu'il y restera, et même plus : je prie pour que dans les années à venir ce film en vienne à devenir culte auprès de n'importe qui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 217 fois
4 apprécient

ArtWind a ajouté ce film à 17 listes La La Land

Autres actions de ArtWind La La Land