Parfums d'Écosse

Avis sur La Légende de Barney Thomson

Avatar Morrinson
Critique publiée par le

Voilà un flagrant délit de surnotation, mais je n'y peux rien : quelques parfums écossais, glaswégiens qui plus est, et me voilà tout ouï, prêt à tendre l'oreille pour ne quasiment rien comprendre à ce que les différents personnages baragouinent. Les sous-titres sont absolument obligatoires... et salvateurs.

Robert Carlyle s'en donne à cœur joie dans le registre de la comédie loufoque et des goûts douteux. Le scénario ne fait pas preuve d'une incroyable originalité, et même si le récit a ses petites bizarreries sympathiques, les ressorts narratifs évoluent dans un espace relativement balisé. Il est assez dommage que dans un univers aussi foutraque, avec des cas sociaux aussi extrêmes, on parvienne à prévoir l'imprévisible, à anticiper l'improbable. On en vient à se demander si la composante foutraque ne constitue pas au final qu'un emballage, pour faire joli et cacher une trame plus conventionnelle que ce qu'on pourrait penser de prime abord.

En termes d'authenticité, Robert Carlyle, c'est du béton. Par contre, Emma Thompson, en dépit de son talent d'actrice transformiste, ne parvient pas à faire sonner l'accent de Glasgow avec le naturel d'un Écossais de la côte Ouest. On sent bien que tout cela est forcé, même si les énormes couches de maquillage détournent l'attention pendant un bon moment. Cela n'empêche pas tous ces personnages de porter le film sur leurs épaules : ils en sont le principal moteur, et à ce titre le principal limitant. Le voyage reste plaisant, pour peu qu'on soit sensible aux charmes des contrées écossaises assez peu ordinaires.

[AB #127]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1138 fois
4 apprécient

Morrinson a ajouté ce film à 4 listes La Légende de Barney Thomson

Autres actions de Morrinson La Légende de Barney Thomson