Zatoichi and the Chest of Gold

Avis sur La Légende de Zatoichi : Mort ou vif

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

Le premier Zatoichi sorti en France (1977 pour la date) et le sixième pour le compteur officiel. Le masseur aveugle doit laver son honneur et retrouver l'argent qu'il n'a pas volé malgré les accusations des villageois d'un patelin qu'il est seulement venu visiter. Complots à grande échelle, Zatoichi devra mettre une taloche aux grands seigneurs corrompus et sortir son sabre face à quelques mercenaires peu amicaux. Si Kazuo Ikehiro n'a pas l'ampleur d'un Kenji Misumi, il n'en a pas moins une élégance visuelle et un sens graphique de la violence. Sur les rotules, on contemple bouche ouverte les séquences avec les lampions, le sauvetage de l'enfant (très Baby Cart avant l'heure) ou encore la dernière séquence - très western italien - avec le cheval et le fouet. En parlant de Baby Cart, gros plaisir de voir Shintarô Katsu se fritter avec Tomisaburô Wakayama (donc son frère dans la vie) donc de voir Zatoichi et Ogami Itto se chercher des noises. Sublime, comme les premiers films de la saga. Je braque une banque et je me choppe le coffret BR Criterion tantôt.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 93 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Seance-sup-0H30 La Légende de Zatoichi : Mort ou vif