Méchant marché, méchants patrons, mauvaise société !

Avis sur La Loi du marché

Avatar Duskolos
Critique publiée par le

A ceux qui ont l'espoir de voir en "La loi du marché" un film qui ne ferait que dénoncer quelques abus, irrégularités d'un système, certes loin d'être parfait, mais également loin d'être aussi ignoble que ce tract de la CGT qui se meut en film pendant 1h30 d'une hypocrisie sans nom.
Ce qu'il y a de gênant, c'est avant tout les intentions politiques qui se cachent derrière cette manœuvre qui se dit innocente. Tout est fait pour vous apitoyer sur le sort d'un homme pour qui la vie serait un enfer, pour qui aucune solution ne serait possible. Içi, force est de constater que nous sommes face à un film d'idéologie marxiste. Tout est fait pour insinuer que l'Homme ne serait qu'influencé par la classe sociale auquel il serait attaché fermement. Ce film détruit totalement l'idéologie existentialiste qui prône que l'existence apparaît dès lors avant l'essence. "Vous serez malheureux et vous le resterez, car tel est la façon dont le système dicte sa loi".
Devant les considérations et les réflexions face auxquelles Thierry se retrouve (travail, famille, argent), tout semble montrer qu'il n'y a aucune solution. Dans ce cas, pourquoi vivre ? "La loi du marché" se moule à cette fausse réalité vendue par un matérialisme social digne du XIXème siècle.

Au delà de l'aspect idéologique qui renvoit à l'idée malsaine selon laquelle tous les patrons sont des méchants, sans coeur, que les banquiers veulent tous vous escroquer (car c'est réellement ce qui est projeté pendant 1h30) et que les pauvres sont exploités et seront renvoyés dès qu'il y aura une perte de bénéfice pour une entreprise, ce populisme fait de quelques cas isolés forts regrettables, une généralité afin de dénoncer un système. La loi du marché est un porno pour jeunesse communiste !!
Il peut se faire le représentant d'une pensée politique; rien ne l'interdit. Je ne prétends pas me faire le juge manichéiste d'une idéologie politique, bien qu'ayant déjà ma propre idéologie. Mais pourquoi dans ce cas faire 1h30 de film qui n'assume pas de dire ce qu'il est réellement ?

A côté de ça, je suis vraiment surpris de la performance de Vincent Lindon, qui certes, est de bonne facture mais qui ne semble pas pour l'heure, mériter (à mon humble avis) le prix du meilleur acteur pour le festival de Cannes 2015. Côté réalisation, les plans sont longs, très longs, trop longs et pour quelqu'un comme moi qui généralement adore tout les plans longs, ceux ci semblent durer une éternité ! Un comble pour un film qui fait seulement 1h30. Certaines scènes se répètent et n'apportent aucun autre intérêt que la scène précédente. La scène de la négociation du prix du mobil-home dure au minimum 15min où chacun répète à chaque fois la même chose. Pourquoi ne pas en faire 5 minutes puisqu'on a très bien compris l'impact que cette scène doit avoir dans l'analyse du film ?

Dénoncer des abus, très bien ! Servir un plat communiste à sauce populiste, tout en n'assumant aucun de ses penchants, voilà ce qui en fait, en plus de sa réalisation médiocre, un très mauvais film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 465 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Duskolos La Loi du marché