Affiche La Mauvaise Éducation

Critiques de La Mauvaise Éducation

Film de (2004)

Critique de La Mauvaise Éducation par Gérard Rocher

Dans une institution religieuse franquiste, au milieu des années soixante, deux adolescents Ignacio et Enrique se découvrent une passion amoureuse l'un pour l'autre. Ici la discipline exercée notamment par le Père Manolo est très stricte voire d'une sévérité absolue. Ce religieux pédophile remplissant les fonctions de professeur de lettres voue un amour exclusif envers le jeune Ignacio et... Lire la critique de La Mauvaise Éducation

29 12
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·

Critique de La Mauvaise Éducation par Voracinéphile

L’aura de film choc de La mauvais Education n’a pas faiblie depuis sa sortie en salles (2005). Mais ce choc n’est pas vraiment volontaire, le film contenant les ingrédients « classiques » du cinéma d’Almodovar. Portraits sans retenue, narration virtuose (les récits s’entremêlent, mettant en valeur le jeu de chaque acteur), suivi sur la longueur, avec cette empathie totale pour les marginaux.... Lire la critique de La Mauvaise Éducation

10 5
Avatar Voracinéphile
7
Voracinéphile ·

"We don't need no education"

La mauvaise éducation. Le titre est déjà négatif. Avec Almodovar il faut s'attendre à tout et l'on sait déjà que ça va être torturé et sinueux. Qu'on le veuille ou pas on aime cela. On aime voir nos propres tourments dans ses films, nos propres peurs, nos désirs enfouis au fin fond de nous, nos pulsions, nos pensées noires. Tout cela, le réalisateur espagnol sait le mettre... Lire l'avis à propos de La Mauvaise Éducation

4 2
Avatar Guillaume Pembroke
8
Guillaume Pembroke ·

L'émotion glacée

Savamment construit - comme si Almodóvar essayait d'épuiser littéralement en un film tous les outils narratifs -, magnifiquement monté (une brillante fluidité qui produit rapidement un effet d'ivresse sur le spectateur), "La mauvaise éduation" est surtout curieusement distancé. On est très loin du choc que l'on avait ressenti face à "Tout sur ma mère" ou... Lire l'avis à propos de La Mauvaise Éducation

4
Avatar Eric Pokespagne
6
Eric Pokespagne ·

Critique de La Mauvaise Éducation par Cabro

Honnêtement, c'est une déception. Le pitch est pourtant encourageant mais la mayonnaise ne prend pas. L'idée dÁlmodóvar est bonne et l'on pouvait s'attendre à ce qu'il réussise avec brio à nous plonger dans la vie de deux petits garcons qui découvrent leur homosexualité, et ce, dans une école religieuse au beau milieu des années 60. Cependant, vous vous doutez bien que pour parler homosexualité,... Lire la critique de La Mauvaise Éducation

4
Avatar Cabro
6
Cabro ·

La bonne leçon.

La semaine dernière, on parlait de se faire un top 10 de nos films préférés. Et j'avais un mal fou. Non pas que je sois si dur que ça au visionnage (quoi que) mais surtout que le côté prolixe du cinéma me gênait à ce moment-là. Mais dans la liste de mes réalisateurs préférés, Almodovar y serait. Pas en premier ni en deuxième place mais en bonne place. Il a quelque chose de magique. Il nous... Lire la critique de La Mauvaise Éducation

2
Avatar SmellyCat
10
SmellyCat ·

Du grand art, même si parfois on est un peu perdu

Du grand art, même si parfois on est un peu perdu. Almodovar arrive a nous parler de sexualité enfantine sans être scabreux, de nous parler de de l'hypocrisie des curés sans sombrer dans le grotesque, et de nous parler d'homosexualité avec naturel. Une mention spécial pour l'acteur mexicain Gael García Bernal qui porte le film et dont le rôle en travesti est extraordinaire (l'un des plus... Lire la critique de La Mauvaise Éducation

Avatar estonius
8
estonius ·

Critique de La Mauvaise Éducation par Caine78

Il y a certains films pour lesquels on aurait même pas besoin de voir le nom du réalisateur pour le deviner. C'est exactement le cas ici avec cette « Mauvaise éducation » portant à chaque plan la patte du grand Almodovar : couleurs splendides, intrigue captivante et foisonnante, personnages troubles et fragiles, dialogues brillants : tout est réuni pour nous offrir un nouveau spectacle... Lire l'avis à propos de La Mauvaise Éducation

Avatar Caine78
8
Caine78 ·

Critique de La Mauvaise Éducation par Poussedeginkgo

Pedro Almodovar divise la temporalité de son film en trois époques qui subtilement s’entremêlent. Au début des années soixante, les deux jeunes garçons apprennent à s’aimer sous l’œil du père Manolo. Enrique est finalement renvoyé et les amoureux, séparés. A la fin des années soixante-dix, les deux hommes se retrouvent et entretiennent à nouveau une relation mystérieuse et érotique. Entre ces... Lire l'avis à propos de La Mauvaise Éducation

Avatar Poussedeginkgo
10
Poussedeginkgo ·

Miroir miroir Almodovar

Sincèrement faut le voir plusieurs fois pour vraiment apprécier et bien comprendre. C était presque personnel voir intime de la part du réalisateur et j'ai bien mieux capté les subtilités de la réalisation la seconde fois. J'ai lu certaines critiques oú les gens se disaient choqués voir dégoûtés par la vu de fesses de GMB et une branlette cachée dans un ciné c'est pas non plus de la... Lire l'avis à propos de La Mauvaise Éducation

Avatar GaëtanLatella
8
GaëtanLatella ·