Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

C'est pas parcequ'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule

Avis sur La Mécanique de l'ombre

Avatar Yoshii
Critique publiée par le

Parfois, il arrive qu'une œuvre de cinéma pose des questions philosophiques déterminantes sur la nécessité de l'art en général. La Mécanique de l'ombre entre indéniablement dans cette catégorie et soulève l'interrogation suivante, pourquoi faire un film lorsque l'on à rien à dire, comment commettre "un brouillon" qui n'apporte absolument rien ?

Evacuons rapidement le pitch qui en lui même résume tout : un comptable au chômage est recruté par une organisation mystérieuse pour retranscrire des écoutes téléphoniques enregistrées sur ... cassettes audio en utilisant... une machine à écrire ! Une sorte de mix entre "Attention ma grand-mère est une espionne" film de 1923 et le "Premier homme dactylo" de 1924.

Mais bon, n'accablons pas trop... Le cinéma n'est pas la réalité et quelques incohérences n'ont jamais empêché de réaliser des chefs d'œuvre. Le film, inspiré de l'affaire Takieddine dénonce avec une rare économie de moyen (expression consacrée pour les films insipides) les compromissions politiques (original non ?). Au casting, Denis Podalydèsdelacomédiefrançaise, dont on attend toujours qu'il ait un vrai rôle et François Cluzet "tout en retenue" donc inexpressif et immobile tout du long, contribuent brillamment à plonger l'histoire dans un profond coma. Coma dont nous sortons brièvement, le temps d'une fin trépidante qui permet d'introduire une demi douzaine de nouveaux personnages en environ trois minutes dans la confusion la plus totale.

Cette fois c'est sûr, le cinéma français est malade, très malade, il est même à l'agonie...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 433 fois
3 apprécient

Autres actions de Yoshii La Mécanique de l'ombre