Avis sur

La Momie par LuluCiné

Avatar LuluCiné
Critique publiée par le

Bon on ne va pas disserter pendant 105 ans ! Il est évident que faire un énième remake d'un monstre emblématique d'histoires d'aventures, ou d'horreur, sans avoir ne serait-ce qu'une once de dose artistique mais juste de fric, ne va pas aider cette production à sortie des sentiers battus.
Mais pourquoi alors se donner la peine de voir cette infâme Momie ? Et bien le casting pardi, Tom Cruise à lui tout seul portait sur ses épaules la mention feel good movie de ce film. Que l'on aime ou que l'on aime pas le monsieur, on ne peut nier qu'il fait des choix osés ces derniers temps, n'hésitant pas à égratigner son image pour mieux la redorer avec le rôle du type borderline mais tellement sympathique. Si Knight and Day joue vraiment en sa faveur pour lancer notre Tom Cruise dans la comédie aventureuse, alors La Momie éveille notre intérêt. A trop voir sa belle gueule qui ne vieillit décidément pas, l'erreur de parcours ne doit pas être une habitude.
La Momie jouissait déjà d'une aventure comique, quoi qu'on en dise, assez réussie en 1999. Les effets spéciaux de l'époque n'envient en rien ceux d'aujourd'hui, largement pompés (la tempête de sable a un air de déjà vu). Le scénario est d'ailleurs devenu si terne, qu'on se demande quelle allure les réunions de travail avaient? Entre des lignes prévisibles et un schéma explicite souligné (histoire que le spectateur comprenne bien), on est en droit d'attendre mieux d'un blockbuster qui ne révolutionne jamais le genre. Si cette fois la momie est une femme, rien de transcendant dans son parcours criminel ; au moins l'histoire d'amour damné de la dernière momie était plus crédible que cette vengeance au pouvoir. Car le mal absolu reste un trait très dominant ces temps-ci à Hollywood. Le film surfe sur la vague super-héros mais sans jamais rendre le souffle épique.
Quitte à oser des trames peu assumées (docteur Jekyll et mister Hyde) on aurait voulu qu'il joue la carte à fond du mélange, mais on est pas là pour rigoler mais bien pour mener une aventure molle.
Au final on se demande si le film n'a pas été conçu par un fan de New Girl tant le personnage de Nick est présent à l'écran avec sa verve habituelle (en personnage secondaire tout de même). Car si Tom Cruise essaye de sauver les meubles, ce n'est pas la peu charismatique et banale blonde, Annabelle Wallis, qui saura réveiller les ardeurs d'un spectateur en mal d'action. Le film se tient mais uniquement parce que vous oubliez tout ce vous savez du cinéma.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 194 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LuluCiné La Momie