Bande à part.

Avis sur La Momie

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

En ces temps là, Universal Studios et Carl Laemmle Jr. (c'est Carl Laemmle Sr - et sa collection de dents (des ratiches mon pote !) qui quand il souriait, dépeuplait des villes entières - immigrant allemand qui créa les studios en 1915 et refila donc les clefs à son rejeton ) régnaient en maîtres sur le cinéma d'horreur. Les foules du Monde venaient frissonner devant "Dracula", "Frankenstein"ou " Le Loup-Garou", des films en noir et blanc, gothiques et interdits aux plus jeunes, mais qui pour beaucoup encore possèdent un charme, une force, une poésie que n'atteindront jamais les nombreuses relectures (La Momie engendra 4 suites) qui n'ont pas manquées depuis presque 100 ans.

Karl Freund - réalisant son premier long métrage - qui fut chef opérateur pour Fritz Lang (Metropolis), James Whale (Frankenstein) , ou Tod Browning (Dracula) (sous entendu, ça va quoi) explique sûrement la qualité de la photo, les maquillages aussi, confiés aux bons soins de Jack Paul Pierce qui inventa le fameux maquillage du Monstre de Frankenstein incarné par Karloff.

Un Boris qu'on retrouve ici, grimé en Im-Ho-Tep (et son masque combinant de la viande et de la boue, eurk !) prêtre de l'ancienne Egypte puni (on l'ensevelit !) pour avoir volé un manuscrit sacré dans le but de ressusciter sa belle, lui même, réveillé par une bande d'archéologues, le trouvant toujours fou d'amour, il fait tout pour récupérer celle qu'il aime .

"La Momie" fit forte impression à l'époque, 10 ans plus tôt, l'archéologue britannique Howard Carter, découvrait le tombeau de Toutankhamon dans la Vallée des Rois, attirant sur lui et ses hommes, la fameuse malédiction du Pharaon qui allait décimer les uns après les autres tous les protagonistes des fouilles...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 685 fois
48 apprécient · 1 n'apprécie pas

DjeeVanCleef a ajouté ce film à 3 listes La Momie

Autres actions de DjeeVanCleef La Momie