Les neuf portes du royaume des ombres.

Avis sur La Neuvième Porte

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

1re gravure : Silentium est aurum / Le silence est d'or.
2e gravure : Clausae Patent / Ce qui est fermé s'ouvre.
3e gravure : Verbum dimisum custodiat arcanum / Gardez le secret malgré les menaces.
4e gravure : Fortuna non omnibus aeque / La chance n'est pas égale pour tous.
5e gravure : Frustra / En vain.
6e gravure : Ditesco mori / S'enrichir avec la mort.
7e gravure : Discipulus potior magistro / Le disciple dépasse le maître.
8e gravure : Victa iacet virtus / La vertu est vaincue.
9e gravure : Nunc scio tenebris lux / À présent je sais que des ténèbres sort la lumière.

Subtile adaptation cinématographique libre du roman policier et d'aventures signé par l'écrivain espagnol Arturo Pérez-Reverte (Le Club Dumas ou L'Ombre de Richelieu) paru en 1993. Le cinéaste Roman Polanski (Le Bal des vampires, D'après une histoire vraie) nous plonge au cœur d'un thriller maléfique envoûtant dans lequel la toute-puissance de vieux manuscrits sont attiré par les flammes de l'enfer. La star Johnny Depp (Les Griffes de la nuit, Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald) en chasseur cynique et cartésien de livres rares, est chargé d'authentifier et de comparer les trois derniers exemplaires d'un célèbre grimoire du XVIIe siècle sur lequel Lucifer en personne aurait apposé sa griffe. De New-York à Paris en passant par Tolède, l'aventurier se lance dans une quête infernale, au seuil des portes de l'enfer.
A la distribution satanique, nous retrouvons le diablement génial, Frank Langella (Dracula, Captain Fantastic), la diaboliquement magnifique, Lena Olin (L'Insoutenable Légèreté de l'être, La maîtresse du diable) et la diablesse ange gardien aux yeux verts, Emmanuelle Seigner (Le Sourire, Le Divan de Staline) ainsi que Barbara Jefford (Le Songe d'une nuit d'été, Philomena), James Russo (Le Flic de Beverly Hills, Django Unchained), Jack Taylor et José López Rodero.

Vous êtes un vautour Corso !

Dean Corso exerce avec brio un métier confidentiel, qui exige une solide culture, des nerfs d'acier... et peu de scrupules. Chercheur de livres rares pour collectionneurs fortunés, sa réputation lui vaut d'être engagé par Boris Balkan, un éminent bibliophile, passionné par les démons. Sa mission : traquer les deux derniers exemplaires du légendaire manuel d'invocation satanique : «Les neuf portes du royaume des ombres», les confronter à l'exemplaire, réputé unique, de Balkan, et déterminer l'authenticité de l'ensemble. De New York à Tolède, de Paris à Cintra, il s'enfonce dans un labyrinthe semé de pièges et de tentations et va peu à peu décrypter les énigmes du livre maudit...

N'essayait pas de me baiser ?

Je croyais que c'était déjà fait !

Malgré son sujet diabolique, La Neuvième porte ne s’inscrit jamais dans le genre horreur, même si au détour de certaines scènes, Polanski se laisse aller à quelques scènes biens macabres et du plus bel effet ! C'est un thriller d'épouvante baroque au ton sarcastique, magistralement mis en scène sur une superbe musique composée par le compositeur Wojcieh Kilar, faisant naviguer en eaux troubles entre bibliothèques privées et châteaux français un Johnny Depp parfait, qui malgré une fin pour certains trop convenus, reste à mes yeux un excellent divertissement que l'on prend beaucoup de plaisir à voir et revoir. Le but de l'œuvre au final est de montrer que seul le personnage de Corso accède indirectement par son enquête au Royaume des ombres parce qu'il est le seul à respecter l'ordre des gravures de Lucifer.

J'aime les livres et vous ?

1re gravure : Le silence est d'or / Ne pas mentionner l'employeur.
2e gravure : Ce qui est fermé s'ouvre / Percer les secrets des gravures.
3e gravure : Gardez le secret malgré les menaces / L'échafaudage.
4e gravure : La chance n'est pas égale pour tous / La mort de Bernie.
5e gravure : En vain / Malgré les embûches (la fille aux yeux verts et l'homme de main de Liana Telfer)
6e gravure : S'enrichir avec la mort / La Baronne Kessler morte étranglée et en flammes.
7e gravure : Le disciple dépasse le maître / Balkan & Corso.
8e gravure : La vertu est vaincue / Le diable & Corso.
9e gravure : À présent je sais que des ténèbres sort la lumière / Corso entre au Royaume des Ombres.

Voyager en silence ; Par de longs chemins détournés ; Braver les flèches de l'infortune ; Ne craindre ni la corde ni le feu ; Jouer le plus grand des jeux ; Gagner quel qu'en soit le prix ; C'est se rire des vicissitudes du destin ; Et conquérir enfin la clef ; Qui ouvrira la neuvième porte !

LCF

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 906 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

HITMAN a ajouté ce film à 6 listes La Neuvième Porte

Autres actions de HITMAN La Neuvième Porte