Affiche La Niña de fuego

Critiques de La Niña de fuego

Film de (2014)

Heavy Lethal Machine

Les mois passent, les drames s’enchainent et le grand chef-d’œuvre de 2015 se fait encore cruellement attendre. Vendu comme rien moins que « La révélation espagnole de ce siècle » par Almodovar, La Niña de Fuego est censé, à l’instar de La Isla... Lire l'avis à propos de La Niña de fuego

38
Avatar Sergent_Pepper
5
Sergent_Pepper ·

Un potentiel... de fuego

La Nina de Fuego, qui est-elle réellement ? On se pose encore la question à la fin du film. D’ailleurs, on se pose beaucoup de questions à la fin de ce film. Est-ce révélateur d’un bon film ? Pas sûr, car si le scénario est excellent, la réalisation est un véritable balancier entre les bas-fonds de l’ennui et les gratte-ciels de la transcendance. Avant tout, je ne pourrai pas le nier,... Lire la critique de La Niña de fuego

8 1
Avatar Valcomenimandas
7
Valcomenimandas ·

Mourir par volonté

Le dernier roi couronné du cinéma espagnol, Pedro Almodovar, tente depuis des années d’adouber une nouvelle génération de réalisateurs. Il tend la main vers son dernier protégé en le présentant comme « la révélation espagnole de ce siècle ». Cependant, La Niña de Fuego – étonnant vainqueur du Festival de San Sebastian – ne contredit pas l’impression que le cinéma espagnol... Lire l'avis à propos de La Niña de fuego

8 1
Avatar LeCinemaDuSpectateur
4
LeCinemaDuSpectateur ·

elle ne peut vous laisser de glace

La Nina de Fuego avait surpris son monde il y a quelques mois en étant sacré au Festival de San Sebastian. Pedro Almodovar himself y est allé de son hommage en parlant, excusez du peu, de « la révélation espagnole de ce siècle ». Certes, les plus chagrins/observateurs d’entre vous ne sauront pas forcément citer plus de cinq noms que l’on pourrait qualifier de révélation espagnole de ces... Lire l'avis à propos de La Niña de fuego

9
Avatar John May
10
John May ·

Long et maladroit

Je n'ai jamais réussi à rentrer dans ce film malgré une interprétation de qualité. Je suis sans doute passé à coté de quelques subtilités du scénario mais c'est parce que je m'ennuyais ferme. Je me rappelle pas avoir trouvé un film aussi long depuis bien longtemps. Cela aurait pu être un beau film d'ambiance mais j'ai tout trouvé terne, que ce soit la photo ou la mise en scène au cordeau qui... Lire l'avis à propos de La Niña de fuego

9 1
Avatar Isaiah Kewendi
5
Isaiah Kewendi ·

Une pièce manquante...

Le plus gros des reproches à faire à « La Nina de fuego » est son incroyable similitude avec un film d’Almodovar, le côté sarcastique et par conséquent l’originalité en moins. Et si l’on peut reconnaître sa force visuelle (cadres, décors et lumières soignés), cette subtilité d’ambiance glauque où tout se joue hors champs (au point quand même d’altérer la puissance du film), la... Lire la critique de La Niña de fuego

5 2
Avatar Fritz Langueur
7
Fritz Langueur ·

Un feu trop doux

Au début on est confronté à une juxtaposition de personnages (un professeur, un père et sa fille, un psychiatre et sa femme), ça flotte un peu mais il y a quelques dialogues savoureux et les images sont belles. Puis les premières connexions entre personnages s'établissent et l'histoire, tranquillement délirante, s'installe. C'est un peu lent, un peu long mais le spectateur non pressé restera... Lire l'avis à propos de La Niña de fuego

4
Avatar Mara Des Bois
7
Mara Des Bois ·

Lézardes

Craquelures et fissures rythment La nina de fuego. Miroir brisé, cicatrices, personnages cassés, passés par la maladie, la folie ou la prison, rompus par la vie s'entrecroisent dans un ballet suivant un scénario tout aussi écartelé. A l'image aussi, du lézard noir situé en haut d'une porte dont on ne verra jamais l'autre côté, mais qui renvoie Christian Grey chez les bisounours, le... Lire l'avis à propos de La Niña de fuego

5
Avatar yhi
7
yhi ·

Chemins sinueux....

LA NINA DE FUEGO (14,5) (Carlos Vermut, ESP, 2015, 127min) Un polar psychologique glaçant construit comme un puzzle sacrément bien agencé, où les tromperies, les mensonges se succèdent dans une structure scénaristique machiavélique, étonnante et envoutante. Carlos Vermut brouille les pistes du récit avec de nombreux rebondissements. Sa réalisation d'une élégance formelle fascinante, expose... Lire la critique de La Niña de fuego

2
Avatar seb2046
7
seb2046 ·

Etrange

première scène : Barbara, une adolescente, fait rire ses camarades de classe en faisant circuler une petit mot. Le professeur l'a surprend et lui demande de le lire le mot. Elle le fait avec provocation, droite, les yeux dans les yeux, mais refuse de lui donner le papier. Louis professeur au chômage ne vit que pour sa fille Alicia âgée de 12 ans. Elle souffre d'une leucémie et rêve d'avoir... Lire la critique de La Niña de fuego

2
Avatar latchalette
5
latchalette ·