What did you expect

Avis sur La Nonne

Avatar Solene63
Critique publiée par le

La Nonne est un film d'horreur américain sorti sur nos écrans le 19 décembre 2018, réalisé par le discret Corrin Hardy. Le film porte sur le personnage de Valak, la religieuse démoniaque issue de Conjuring 2, et serait chronologiquement le premier film de la saga.

Venons en donc aux faits:
"Quand on apprend le suicide d'une jeune nonne dans une abbaye roumaine en 1952, la stupéfaction est totale dans l'Église catholique.
Le Vatican missionne aussitôt un prêtre au passé trouble et une sœur novice (dont l'on connaîtra la véritable identité à la fin du film) pour mener l'enquête, mais les deux ecclésiastiques doivent affronter une force maléfique, Valak le démon, qui bouscule leur foi et menace de détruire leur âme.
Bientôt, l'abbaye est en proie à une lutte sans merci entre le bien et le mal. "

...A la lecture des nombreuses critiques négatives, je me suis demandée " à quoi vous vous attendiez?" Je m'explique : qu'attendiez vous de profond, de réfléchi, d'un film manifestement opportuniste - surfant sur la hype suscitée par la Nonne dans Conjuring 2-, et dont le réalisateur est plutôt inexpérimenté en la matière? Rien qu'à lire le résumé, à regarder la bande annonce, on sent bien que la subtilité ne sera pas au rendez vous. Et en effet, après visionnage du film, on ne peut que souffler devant les facilités du scénarios, les screamers à répétition, les incohérences lourdaudes. On ne peut que être frustré devant le potentiel gâché de ce personnage charismatique qu'est la nonne démoniaque, pourtant sublimement interprétée par Bonnie Aarons. Mais il fallait s'y attendre! A lire certaines critiques, j'ai l'impression que certain(e)s espéraient un The Witch version nonne maléfique, et n'avaient pas envisagé le gros blockbuster hollywoodien dont les grosses ficelles se voient à des kilomètres à la ronde.
J'y suis allée donc avec ces aprioris, préjugés qui ont été confirmés par les critiques et par le visionnage du film. C'est bien pour ces raisons que je ne peux lui mettre que 6, et pas plus.

Ceci étant, je lui ai trouvé de nombreuses qualités qui permettent de ne pas s'ennuyer, voire de trouver à ce divertissement horrifique un charme singulier.
Tout d'abord les décors, à la fois sinistres et fascinants, suffisent à rendre l'atmosphère anxiogène. Le spectateur se perd dans les couloirs de cette abbaye lugubre, et se retrouve facilement plongé dans cet univers de nonnes fantomatiques et autres esprits malfaisants. L'imagerie religieuse déployée au cours du film colle parfaitement à l'ambiance glauque.
Puis vient la nonne en elle même, dont le personnage est certes sous exploité, tant elle se montre peu mais dont les rares apparitions font l'objet des plans les plus travaillés du film . Mise en scène sombre, choeurs religieux oppressants, posture stoïque de Bonnie Aarons : le scénario faiblard n'enlèvera pas à la nonne son aura maléfique et son statut d’icône horrifique moderne.
Le jeu d'acteur est à saluer, tout comme les sympathiques clins d’œil aux épisodes antérieurs de la Saga Conjuring, que les amateurs sauront apprécier.
Malgré son scénario attendu et les raccourcis faciles qu'il emprunte, le film sait également surprendre par des trouvailles macabres et visuelles.

Pour apprécier, il ne faut pas s'attarder sur les incohérences, pardonner certains jumpscares convenus, et savoir se laisser emporter par ce voyage graphique aux portes du cauchemar.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 220 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Solene63 La Nonne