La nouvelle vie de Paul Sneijder !

Avis sur La Nouvelle vie de Paul Sneijder

Avatar David Rumeaux
Critique publiée par le

Attention à ne pas se fier à une affiche trompeuse, La nouvelle vie de Paul Sneijder n’a pas grand chose d’un feel-good movie ! Ce serait même plutôt l’inverse !

Intro. Paul Sneijder arrive dans un funerarium pour récupérer les cendres de sa fille Marie, 25 ans, décédé et incinéré un peu moins de 3 mois auparavant. Il est clairement abattu et marche à l’aide d’une canne. En face, la secrétaire lui demande son identité et lui améne les cendres de sa défunte fille. Une scéne classique ? Non, plusieurs détails choque : Jamais la secrétaire ne lui présente ses condoléances, jamais elle ne s’inquiéte de son état, et, pire, elle affiche un sourire impassible, débitant son texte tel une vendeur de textile, affirmant que le funérarium propose des services d’aides comme le rapatriement des cendres en cas de familles recomposés ou… des pendentifs dans lesquelles on peut mettre les cendres pour toujours la garder prés de soit. C’est même ce qu’ils vendent le mieux nous dit-elle joyeusement devant un Paul Sneijder (génial Thierry Lhermitte) tellement abattu, et encore formaté, qu’il semble trouvé ça normal et s’en va sans rien dire.

Le ton est donné, le film ne compte pas faire dans la subtilité mais, au travers du désarroi de son personnage principal, s’en prend à tout un pan de la société, tellement pourri par le fric et le désir de domnier qu’il en perd toute humanité. Avocats, secrétaire, même sa propre famille, Paul Sneijder fait le deuil de sa fille, e fait bien, mais il sera vu comme un fou. Parcequ’il se rend compte qu’il n’est pas heureux, parcequ’il est lucide sur son état de santé, parcequ’il préfére aller promener des chiens (ce qui va de pair avec la guérison de sa jambe), et ne jour plus dans la « cour des grands », sa famille va s’acharner à le croire effondrer et vouloir l’aider, selon eux, en le rendant encore plus malheureux.

Ainsi, j’ai été surpris par le ton trés théâtral employé par les autres acteurs du film. Mais loin d’une mauvaise direction d’acteur, il montre surtout à quel point Paul est dépassé, à quel point ce drame l’a touché au delà de ce qu’il pensait et lui a fait prendre conscience qu’il ne voulait plus de la vie qu’il avait. Il est parfaitement lucide. Tellement qu’il finira par être considéré comme gravement dépréssif (pour cause de comportements… humains) et qu’on tentera de le déshumaniser (« Voyez la mort de votre fille comme une chance de gagner de l’argent grâce au procés »…. lui dit quasiment mot pour mot un personnage !). Il est donc logique qu’il trouve son bonheur avec les chiens, seuls êtres capables de le soutenir et de l’aider. La derniére image est parlante. Sombre, mais avec un soupçon de lumiére. En fait, j’aimerais conclure en disant que l’on tient là un film de science fiction peu crédible et pessimiste quand au futur de l’humanité mais vous savez le pire ? Ce n’est pas de la science-fiction…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 412 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

David Rumeaux a ajouté ce film à 1 liste La Nouvelle vie de Paul Sneijder

Autres actions de David Rumeaux La Nouvelle vie de Paul Sneijder