Drame social paysan feat Hitchcock !

Avis sur La Nuée

Avatar pirawatt
Critique publiée par le

Franchement, je fais la fine bouche et je chipote pour des détails à ne mettre "que" 6 puis 7 étoiles, mais pour un premier film, ça envoie des parpaings.

La Nuée est un film qui avait l'air de plonger dans le genre au premier abord. Je pensais voir une oeuvre qui allait se servir des sauterelles pour faire vivre un enfer aux humains et les repousser dans leurs retranchements jusqu'à proposer une certaine opinion de l'humain.. mais Just Philipot a quelques tours dans son sac et nous embarque dans le quotidien d'une famille, très bien écrit qui plus est.
Tout d'abord, la mère, qui n'arrive pas très bien à joindre les deux bouts. Elle élève ses deux enfants, ce que l'on peut observer au travers d'une dynamique familiale réaliste, avec quelques moments de légèreté (la chèvre qui pisse sur le fauteuil hihi) mais surtout, des engueulades. Et ça marche du tonnerre car la source du problème est le travail de maman : élever des sauterelles. Ça pue à mort parce que 1) ça paye pas (problème vu par maman) 2) c'est la honte à l'école (pour la fille). Donc autant dire que la tension autour des sauterelles est clairement bien servi par cette exposition. En ce qui concerne les personnages, autant j'ai adoré la présentation de ce rebeu devenu agriculteur, le mec en parle une fois, ça pose un certain état de la société actuelle, et on n'en parle plus car ça sert à rien d'y revenir; autant, la petite histoire d'amourette m'a pas fait décoller du fauteuil. Mais bon, on pardonne ici.

Au final, ne pas avoir compris ce que j'allais voir initialement était super intéressant, on s'attache aux personnages, ce qui n'est pas toujours le cas dans un film "de genre" et ensuite, on peut aller vers un propos. Donc quand la mère commence à faire boire et bouffer du sang et de la chair à ses sauterelles, c'est motivé. Ça n'enlève en rien l'irresponsabilité de la mère, on la voit au bout. Et paf! Pas des chocapics, mais bien un dilemme, une question morale, une balance des intérêts. Et une mère pour ses chiards, c'est prêt à beaucoup.... et donc ça monte, ça monte, ça monte... elles commencent par bouffer Huguette la chèvre, puis on voit l'épuisement physique de la daronne, qui pour le coup, met du sien... le tout, saupoudré par un montage sonore qui s'impose peu à peu et, quand on s'en rend compte, c'est déjà allé trop loin, la mère ne peut plus reculer....

Bien que je regrette la scène de fin, qui laisse le spectateur un peu en plan, cet espèce d'hommage rendu aux oiseaux de Hitchcock est excellent: c'est loin d'être un copiage qui cache un manque d'idée, la scène s'y prête, elle n'est pas introduite pour les mêmes raisons... bref, un bon moment d'horreur de cinéma, qui joue jamais sur la surenchère.

En conclusion, allez le voir parce que le film est original et mélange des choses qui ne découlent pas de soi. C'est un très chouette film français, foncez!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 118 fois
2 apprécient

pirawatt a ajouté ce film à 1 liste La Nuée

  • Films
    Cover 2021: ça devient sérieux

    2021: ça devient sérieux

    Objectifs de l'année: - 400 films, ce serait pas mal / atteint le 12 octobre 2021 - dont 50 au ciné, on y croit! -Je vais...

Autres actions de pirawatt La Nuée