Affiche La Parole

Critiques de La Parole

Film de (1955)

Le cours des miracles

Il est aisé de dire en quoi Ordet est un film immense. D’un strict point de vue formel, c’est une déclaration de force en terme de maîtrise et d’intrication entre forme et propos. Presque un huis clos, le récit se voit troué de rares incursions vers l’extérieur : ce sont les collines de joncs, du linge blanc qui s’agite au vent d’un ciel noir, les plans d’eau du... Lire l'avis à propos de La Parole

94 24
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

Miracles de la foi

Ce film est merveilleux. Dès les premières secondes, on est happés par la splendeur des images. Chacune d'entre elles est un petit bijou par son cadrage, sa photographie en noir et blanc, sa composition qui rappelle les grands peintres flamands. Et en plus, c'est une œuvre sublime sur la foi. Le scénario nous propose différents personnages d'une famille, chacun ayant sa foi propre (ou son... Lire la critique de La Parole

50 6
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

La parole devine

(Une critique... Le vieux cinéphile cultivé y a déjà été depuis des lustres de ses multiples analyses éclairées, le jeune fougueux y viendra de ses superlatifs fédérateurs et le bouffeur de pop corn osera au mieux gueuler que ce vieux machin bavard est lourd comme une messe. Comment veux-tu ne pas faire dans l'accessoire ou le déjà dit depuis belle lurette ?... Tentons le feeling...) Ordet,... Lire la critique de La Parole

44 7
Avatar drélium
8
drélium ·

Church chills

Synopsis Dans une ferme du début du 20ème siècle, Monsieur Borgen, accompagné de ses trois fils et de sa belle-fille Inger, qui d’ailleurs à déjà eu deux enfants avec l’un d’eux et est en chantier pour le troisième, coule des jours heureux et rêve de pérennité pour sa ferme. D’un naturel nerveux et travailleur, il est le pilier de la famille. Celui qui... Lire la critique de La Parole

6 14
Avatar Om3arbi
9
Om3arbi ·

Dans la famille Borgen, je voudrais le Christ

Nul autre réalisateur que Dreyer n'a posé avec autant d'acuité et de profondeur la question de la foi, à tel point qu'Ordet eût mérité moins un Lion d'or qu'un Crucifix d'or. Dans ce classique du septième art, le cinéaste danois pousse à son paroxysme cette réflexion ontologique sur la présence et le réel - ou plutôt le rôle du cinéma dans une certaine forme de représentation du réel. Derrière... Lire la critique de La Parole

18 3
Avatar Yananas
8
Yananas ·

La lumière de l'esprit

Dans le salon de Borgensgaard, le vieux Borgen et son fils Mikkel se lamentent : Inger, l’épouse du second, un robuste paysan scandinave, est entre la vie et la mort, allongée sur la toile cirée de la table de cuisine, après que le médecin a procédé à un accouchement difficile et désastreux. Un peu plus tard le père ressort seul, accablé ; il se laisse tomber sur un fauteuil devant son bureau.... Lire la critique de La Parole

17 2
Avatar Thaddeus
10
Thaddeus ·

Qu'est ce que la croyance ?

Pour son treizième film, Dreyer nous emmène dans un village Danois dans les années 1930 suivre le destin d’une famille de fermiers exploitant leurs terres entre religion, mariage, naissance ou vie de famille. La cinéaste danois nous emmène dans l’intimité de cette famille et prend bien le temps de montrer leur quotidien et nous présenter les personnages, le vieux Morten, le « chef de... Lire la critique de La Parole

23 10
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Qui s'paye Ordet s'enrichit

Attribuer la note suprême à ce Dreyer, comme l'ont fait sans sourciller pas moins de 6 de mes éclaireurs (chéris, cela va sans dire) est à mon sens légèrement inconséquent. Sauf à considérer que le film est artistiquement inattaquable et philosophiquement imparable, une position qui, dans les deux cas, me parait difficilement défendable. (c'est dimanche, les mots en "able" sont moins... Lire l'avis à propos de La Parole

38 39
Avatar guyness
7
guyness ·

Au delà de la foi,

le silence. Le silence de la mort, le silence de la médecine et le silence du sourire de l'enfant. Autour, tout le monde parle. Chacun confronte sa croyance personnelle à celle du voisin. C'est l'heure perpétuelle des conflits humains. La religion est l'un des exemples le plus parfaits pour dévoiler la disharmonie inhérente à l'éclatement des paroles, de la compréhension intime et non... Lire l'avis à propos de La Parole

13
Avatar slowpress
8
slowpress ·

Collision des interprétations dans la mêlée des subjectivités

Cela faisait 4 ans (4 ans !) que je repoussais le visionnage de Ordet — devenu La Parole, depuis, en version française. La dernière expérience aussi intimidante remonte à bien loin, du côté des Nibelungen et autres Le Guépard. Je ne pense même pas avoir d'équivalent à vrai dire. Une chose étonnante,... Lire la critique de La Parole

9 5
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·