Une apologie du torture-porn

Avis sur La Passion du Christ

Avatar Raphaël Rouzier
Critique publiée par le

Mel Gibson est à mon avis un génie, ses films (en tant que réalisateur) sont des chefs d'œuvre déroutants, violents et diablement efficaces. L'idée est ici de reprendre le récit du calvaire du christ, avec un réalisme cru rendant le spectacle insoutenable. La langue utilisée donne une dimension supplémentaire, transcendante.

C'est un torture-porn, très clairement. Si vous n'aimez pas le genre, passez votre chemin. Si vous êtes chrétien, je n'ai pas de conseil à vous donner, vous vous ferez une idée en rapport avec votre vision du dogme.

J'ai plusieurs anecdotes assez fortes concernant ce film et sur la réception de celui-ci, du moins de ce que j'ai pu voire.

Je n'avais tout simplement aucun intérêt vis à vis de ce film à sa sortie et la pseudo-polémique qui l'accompagnait me laissait de marbre. Je suis athée, je n'ai donc aucune passion pour le sujet. Ce qui m'a décidé à aller voire le film, c'est une amie, qui y est allée et qui en revenant de sa séance, a éclaté en sanglots, m'expliquant qu'elle en venait presque à se sentir honteuse de ne pas être croyante. Ça m'a intrigué, je suis allé le voire.

La deuxième anecdote, c'était le public du film dans le cinéma où je suis allé le voire. J'étais dans une ville très croyante mais c'est à ce moment-là que je me suis rendu compte des répercussions de la chose: un grand nombre de parents avaient emmenés leurs enfants, certains très jeunes (4 ou 5 ans). Et je n'ai vu personne quitter la salle de cinéma. Les morveux étaient juste beaucoup moins dissipés à la sortie...

Troisième anecdote: en sortant, j'ai entendu un monsieur, à l'air pourtant très raisonnable et bien sur lui, dire à ce que je pense être ses enfants, des adolescents: «Parfois, la douleur, on doit juste l'accepter.» Ça m'a paru tellement hors sujet! Je venais de voire un type se faire torturer pendant trois heures, avec beaucoup de réalisme et la seule chose qui vient à l'esprit de ce type, c'est de réciter bêtement son catéchisme... Je crois que c'est à ce moment-là que j'ai compris vraiment l'importance de la dimension religieuse autour de ce film.

Ce film est excellent, il prend littéralement aux tripes et pourtant, il n'a aucun parti pris idéologique vraiment palpable, il raconte la légende telle qu'elle aurait pu se dérouler vraiment, rien de plus. Quelles qu'aient été les intensions du réalisateur, à aucun moment je n'ai senti que la diégèse imposait la croyance. Et c'est là que se situe le génie de Mel Gibson!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 287 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Raphaël Rouzier La Passion du Christ