Défense de ce film !! Un miroir réaliste de l' humanité, tel que le décrivent les Evangiles.....

Avis sur La Passion du Christ

Avatar San  Bardamu
Critique publiée par le

Bonjour à tous,

Par où commencer ? Je n'avais jusqu'ici jamais eu le courage de voir ce film, chose faite il y a peu. Ouahhhhh!!! Je m'attendais à de la violence, du déchainement, de la répugnance tellement les réactions avaient été véhémentes autour de sa sortie et bien non; Oui il y a du sang, de l'acharnement mais surtout de la réalité historique; Je ne pense pas que l'époque incitait à la tempérance. Mel Gibson est toujours net, clair, documenté, précis, il incise son sujet avec la froideur des faits, il aiguise sa caméra sans pudeur mais avec une lame fine et incisive; Je ne suis ni choquée ni dégoutée, je suis admirative. Bravo Mel, encore un grand coup

Vision réaliste plus politique que religieuse (à part le tremblement de terre et la résurrection discutable pour un agnostique) des derniers moments de Jesus. Mel Gibson, sans le vouloir, montre un Jesus gourou humaniste et sans doute aliéné par ses propres croyances. Mais au delà de la psychologie du personnage, il montre un grand homme comme le sont Gandhi, Luther King, Mandela et j'en passe qui finalement subiront tous les foudres de populations embrigadées dans des croyances malsaines ou des gouvernements despotiques pronant la haine de l'autre. Gibson voulait faire un film profondément ancré dans la religion, il délivre finalement un pamphlet sans concession sur la nature humaine, prête à sacrifier sur l'autel de la haine et de la barbarie des hommes et femmes se battant pour amener le respect et l'amour sur terre. Je ne suis pas croyant mais j'adhère totalement à cette vision du monde qui ne cesse de répéter les mêmes conneries et erreurs. Pamphlet reconnaissable également dans Braveheart et Apocalypto. De plus, le film est soigné et maîtrisé d'un bout à l'autre et dans tous les domaines. Un chef d'oeuvre de cinéma intelligent trop souvent mal critiqué comme un film "entertainment". Pour la polémique, je comprends que les catholiques et les juifs se sentent attaqués personnellement mais il suffit de lire les écrits bibliques et de retracer la vie politique de l'époque pour se rendre compte que Gibson ne fait pas n'importe quoi (à part quelques détails qui, de toute manière, ne sont pas vérifiables) et qu'il a très intelligemment étudié son sujet bien qu'étant lui même fanatique...Alors à chacun de faire la part des choses et de prendre ce film comme tel et non comme réalité historique.

Je ne suis pas croyant mais j'ai un profond respect pour ces valeurs religieuses. Un film sur ce sujet doit forcement être extremement violent afin de coller au texte et mettre en valeur la generosité et la miséricorde de jésus, qui sont des piliers de cette religion. Même si très crû (et il faut l'admettre bien filmé), le message est bien plus profond que celui de tous ces films us romancés et moralisateurs..

Excellent, vraiment comme on peut s'imaginer la rudesse des punitions de cette époque romaine et bien d'autres bien sûr. De tout temps il y aura fallu des ou un responsable de l’imbécillité humaine, Moi je suis un athée et aucune religion ne viendra jamais m'envahir, mais je sais voir un beau film quand il l'est et je trouve trop belle cette belle bible tout comme l'est le Coran, mais beaucoup trop de soi-disant fidèles ne respectent pas ce qu'il y a d'écrit et le devoir qu'il en est d'être un disciple d'un Dieu quel, qu'il soit chrétien ou musulman, moi je fais le bien quand je sais le faire et c'est déjà beaucoup par rapport à certains qui se disent croyants, et en plus se disent aussi souvent non pratiquant, là je trouve que c'est quand même fort, croyant et non pratiquant, mais je suis d'accord avec le choix de chacun, je m'occupe et m'inquiète de mon prochain sans être d'un parti religieux quel qu'il soit. Le film est prenant et réaliste pour les tortures que les humains faisaient et je crois même que certains en font encore les frais de nos jours. Je note ce film 10 belles étoiles sur 10.

je crois devoir dire qu'il faut arriver vierge de toute idée préconçue devant ce film, et vierge même de ce commentaire qui n'engage somme toute que moi. On oublie donc les idées problématiques du réalisateur, les difficultés inhérentes à ce sujet traité, les facilités cinématographiques employées de temps à autre et on regarde ce film comme un tableau ! J'aimerais d'ailleurs lire les détracteurs du film faire de même avec le tableau d'un peintre de la Renaissance italienne par exemple ! Donc, le film en soi : une oeuvre d'art ! Une caméra toujours placée au bon endroit, de manière à nous faire revivre le calvaire -très- sanglant du Christ (mais somme toute, une passion est une "passion", c'est à dire, une "souffrance" en latin). Il faut avoir le coeur bien accroché, il faut l'avouer. D'autant plus que Jim Caveziel est habité, tout comme les autres comédiens. A un tel point qu'on oublie de lire les sous-titrages des langues araméenne ou latine -j'ai peut-être eu une facilité sur ce point, je l'admets- ! Un film physique donc, très physique, et qui pour autant n'oublie pas le spirituel : admirez le plan qui suit la crucifixion : la caméra en plongée qui est le regard de Dieu, se transformant en goutte de pluie, grossie de manière à symboliser le miracle qui suit la mise à mort... Un trait de génie pour ne pas dire un trait divin ! Ce n'est qu'un détail mais tous les plans sont à analyser, sans préjugé aucun. La musique envoutante et la puissance des choeurs ajoutent beaucoup dans le pathos -au bon sens du terme-, il est vrai ; mais là encore, voyez ça comme une intervention de Dieu... Et une question se pose alors, même pour l'athée que je suis... Et si tant de beauté, et si tant de bouffées de sentiments -oui, on pleure devant la tragédie d'une telle barbarie !- nous approchait du divin ? Car il faut bien l'avouer, la Religion -les religions !- a poussé les hommes à commettre des exactions inqualifiables, il est vrai ; mais elle les a poussés aussi à se surpasser dans bien des domaines ! Et c'est sans doute pour ça que Mel Gibson signe ici un chef d'oeuvre...

Très beau film très réaliste et très proche des textes de l'Evangile qui nous montre avec justesse tout ce qu'a pu vivre le Christ dans ces dernières heures. Et oui ce film est d'une grande violence...mais que pouvions nous espérer? Jésus n'est pas mort youpilala comme ça sur la croix! Il a porté tous les péchés du monde pour nous racheter, toutes les souffrances qu'il a subies sont tout ces petits et gros péchés que nous faisons chaque jour !

A cette époque l'homme était deja cruel , perfide et vicieux. Même si l'on ne croit pas en Dieu, il faut souligner le côté humain et on souffre avec ce Jésus tout au long du film. Les acteurs livrent une performance incroyable et le tournage fut très dur, surtout pour Jim caviezel. A savoir que le film a eu beaucoup de mal a être distribué, a croire que la neutralité artistique n'est pas présente dans le cinéma. Je le conseille aux religieux et non religieux, c'est un grand film qui ne peut laisser indifférent

Mais, J'aimerais m'adresser à ceux qui, non chrétiens, n'ont pas la foi, et, parmi ceux qui n'ont pas la foi, à ceux qui n'ont pas aimé ce film, mais seulement pour certaines raisons. L'une des critiques récentes dénonce l'antisémitisme de ce film, mais c'est faire montre d'une méconnaissance des textes qui sont à la source du christianisme ! Le film montre honnêtement ce que produit le manque d'écoute de l'autre, ce caractère des pharisiens (pour ceux qui ne le savent pas, les prêtres juifs que l'on voit sont des pharisiens) si prégnant dans les évangiles, qui explique la haine viscérale qui s'installe chez des gens qui n'obéissent qu'à la loi juive, et ne sauraient se soumettre à une autre loi, quand bien même ils entendraient parler d'un homme qui accomplit des prodiges et dont la parole est une parole qui ne vient pas des hommes (pour ceux qui ont lu les évangiles : on a déjà les prémices de la passion quand le Christ fuit les Juifs qui commencent à ramasser des pierres pour le lapider. Son heure n'est alors pas venue).

C'est saint Augustin qui dit que pour reconnaître la sagesse, il faut être soi-même sage. La question est : les pharisiens étaient-ils suffisamment sages pour reconnaître le messie annoncé par les écritures ? Quand il est apparu, ils ne l'ont pas cru. C'est ce constat implacable qui donne l'impulsion au film de Gibson, explique la violence avec laquelle les hommes s'adressent à Jésus. La violence n'est pas de trop, même si je comprends qu'elle puisse révolter. Après, je cherche simplement à faire réfléchir sur cette figure qui a marqué durablement l'Eglise (c'est un fait, après 2000 ans, elle est toujours debout, et n'est pas prête de tomber si j'en crois les événements récents). Faites au moins l'effort de lire les évangiles, c'est tout ce que je peux vous conseiller, et d'ouvrir votre cœur aussi, mais je sais que dans le monde actuel, on se trompe si facilement sur le cœur. Je tiens enfin à souligner la qualité de l'image, des décors, des acteurs, imprégnés de leur rôle, chapeau vraiment Gibson ! A mon avis, ce n'est pas cela qui va décrasser la masse, mais c'est au moins une belle tentative qui mérite d'être soulignée !

Mel Gibson s'attaque à un des sujets les plus fragiles et solides d'un homme, et cette homme est pas des moindres. Jésus... Connaissant Mel Gibson faut bien avouer que la violence est de mise, faut-il être étonner ? Non bien entendu. Certains se disent mais c'est quoi cette violence inutile, exagérer ou bien a bon montrer une telle torture, mais je vois pas ou est le problème. Le titre est bien "passion", il ose et sans quiétude montrer la souffrance et encore faut-il y voir la libération spirituelle d'un homme (Mel Gibson tout comme Yechoua), de dégueuler toute les tripes de sa foie. Parlons aussi de l'acteur Jim Caviezel qui s'approprie le rôle et la lourde tâche aux yeux d'Hollywood de jouer Jésus, oui car les conséquences sont nombreuses et peut freiner votre carrière considérablement, Gibson l'a prévenue avant de tourner le film et Jim n'a pas reculer pour autant et il est vraiment formidable. Pour terminer bien que je sois légèrement réticent sur le sujet de la réincarnation non pas spirituel mais physique, Mel nous donne un final comme il se doit et ça passe, nous sommes, du moins pour ma part, j' ai été fasciné. Et le tout est en Araméen. Scusez du peu.

MG nous livre un film exceptionnel ! certes il est violent mais lorsque Jésus-Christ a été mis à mort, au temps des romains il n'étaient pas connus pour être tendres avec les condamnés à mort ils les traitaient ainsi jusqu'à la mort qui était au temps des romains la crucifixion. Je pense même qu'au temps du Christ les mises à mort étaient pires que dans le film. n'oublions pas que chez les romains, ils jetaient les gens aux lions pour le plaisir donc... je pense que si nous savions réellement avec quelle hargne ils torturaient au temps de caesar nous serions vraiment choqués et horrifiés ! A la vue du film, j'ai fondu en larmes de compassion tellement j'ai souffert avec notre Seigneur. Les scènes sont poignantes de douleur et nous permettent de voir l'amour de Jésus pour nous. Il s'agit de la vérité car cela s'est réellement passé comme dans le film et c'est extrêmement fidèle aux textes sour la forme extraordinaire du rite romain. MG a utilisé la langue du Seigneur, l'araméen toujours parlé et le latin ce qui nous plongent encore plus profondément dans la passion de notre Seigneur Sauveur des hommes par amour pour son Père. un film poignant idéal à visionner le vendredi saint lors de la passion. Film exceptionnel !

Ce film est d'une réalité saisissante. Le film n'est pas antisémite, le film n'est pas barbare, le film ne fait que retracer la vérité. La vie du Christ est si exceptionnelle qu'un film d'une heure trente ne pourrait la résumer parfaitement. C'est pourquoi il était judicieux de consacrer un film seulement aux dernières heures de la vie du Christ. Le film nous fait pleinement prendre conscience de ce qu'ont été les souffrances de Jésus. Certaines scènes sont intenses, quasi insoutenables, mais il faut les regarder, nous réalisons ainsi jusqu'où va l'amour de Notre Sauveur envers les pauvres pécheurs que nous sommes. La chronologie est respectée, la plupart des dialogues sont tirés de l'Evangile selon Saint Jean. Le choix de l'araméen est pertinent : il permet une immension totale dans le cadre historique. Enfin les acteurs, qui ont cette lourde tâche que d'interpréter de tels personnages historiques, s'en sortent très bien.

Sur ce, regardez ce film. Il vaut vraiment le coup. Tcho. Continuez à regarder des films. Et, un peu de sacré dans notre société ne fait pas grand mal.... @ +.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1226 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

San Bardamu a ajouté ce film à 1 liste La Passion du Christ

  • Films
    Affiche Faux-semblants

    Top 10 Films

    Avec : Faux-semblants, Aguirre - La Colère de Dieu, Shining, Eyes Wide Shut,

Autres actions de San Bardamu La Passion du Christ